Pedro Mañach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pedro Mañach
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Pedro Mañach, né en 1870 à Barcelone en Espagne et mort vers 1940, est un marchand d'art espagnol. Il a rencontré Pablo Picasso, dont il devient le premier marchand, qui a réalisé en 1901 un portrait de lui intitulé Petrus Mañach[1], en début de carrière dans les années 1900.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pedro Mañach est un industriel d'origine catalane qui à la fin du XIXe siècle décide de s'intéresser à la peinture. En 1900, il fait la rencontre du jeune Pablo Picasso chez qui il détecte immédiatement le talent : il lui établit un contrat et une rente de 150 francs par mois pour l'exclusivité de ses œuvres permettant à Picasso de subvenir à ses besoins lors de son arrivée à Paris[2] et de plus être dépendant de son ami Carlos Casagemas qui alors l'aide financièrement. Mañach introduit le peintre auprès de Berthe Weill qui vend aussitôt les premières œuvres de l'artiste à Paris[3]. Mañach devient ainsi le premier courtier de Picasso[4] et lui propose au printemps 1901 d'occuper pendant quelques mois une pièce de son propre appartement situé au 130, boulevard de Clichy[5] lors de son second séjour à Paris et organise plusieurs expositions majeures de la période bleue[6] de Picasso avec Berthe Weill[7]. Il lui également fait rencontrer en le marchand Ambroise Vollard qui permettra à Picasso de réellement lancer sa carrière[8]. La relation avec son premier marchand perdura néanmoins jusqu'à la fin de sa carrière[9].

Pedro Mañach était par ailleurs soupçonné d'être un anarchiste et à ce titre fut surveillé par la police française dès son installation à Paris. Le fait que Picasso l'ait fréquenté suffit à le faire cataloguer lui-même comme anarchiste[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conservé à la National Gallery of Art de Washington, reproduit ici
  2. Picasso par Roland Penrose (1958), collection Champs chez Flammarion nº607 p.77-78.
  3. Marianne Le Morvan, Berthe Weill (1865-1951) : La petite galeriste des grands artistes, Orléans, L'Écarlate, , 225 p. (ISBN 978-2-296-56097-0, lire en ligne), p. 27
  4. William Rubin, Picasso et le portrait, éditions Flammarion, Réunion des musées nationaux, , p. 233
  5. Penrose, p. 85.
  6. Le Morvan, p. 61.
  7. Penrose, p. 102.
  8. Penrose, p. 87.
  9. Le Morvan, p. 161.
  10. Jérôme Dupuis et Jean-Marie Pontaut, « Le dossier Picasso », L'Express, 15 mai 2003.