Peau Verte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Cet article ou cette section adopte un point de vue interne à une œuvre de fiction. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Merci de nous aider à réécrire cet article en suivant les conventions de style sur l’écriture d’un article sur une œuvre de fiction, ou venez discuter de la façon d’améliorer cet article sur la page dédiée.

On désigne par l'expression Peau Verte un représentant d'un ensemble de races fictives de l’univers de fantasy Warhammer.

Les Races de Peaux Vertes[modifier | modifier le code]

  • Les orques sont les plus grands ; d’une stature un peu supérieure à celle d'un homme, ils asservissent souvent les autres peau vertes.
  • Les gobelins sont les plus fourbes et sont la plaie des nains.
  • Les snotlings sont les plus petits Peaux Vertes ; d’une très faible capacité intellectuelle, ils n’ont aucune notion du danger.
  • Les hobgobelins constituent une race intermédiaire entre le gobelin et l'orque.
  • Les gnoblars sont assujettis aux ogres et sont à peine plus petits que les gobelins.

Description[modifier | modifier le code]

Ils arborent tous une peau d’une couleur verte à brune, et une particularité biologique commune est que lorsque leur rang social augmente, leur stature physique suit. Ils ne brillent pas par leur intelligence et ils utilisent un langage assez simple. Leur reproduction reste un mystère. Ils se repartissent sur l’ensemble du Vieux Monde, des forets de l’Empire aux Montagnes du Bord du Monde, des Terres Arides aux Royaumes Ogres et dans les steppes de l’est. Naturellement enclins à la violence et à causer des torts, leur souhait le plus cher est de tuer tous leurs ennemis en les faisant souffrir au maximum.

Vie des Peaux Vertes[modifier | modifier le code]

Ils vivent en tribus nomades empreintes d’une tradition guerrière et une indiscipline récurrente, où la loi du plus fort est de rigueur. Le moindre signe de faiblesse est aussitôt sanctionné par la mort ou un gros coup de boule. L’agressivité dans une tribu est généralement canalisée par le fait qu'elle est constamment sur le pied de guerre face à d’autres tribus ou d'autres races.

Généralement carnivores et faisant parfois preuve de cannibalisme, ils élèvent les animaux pour la nourriture et le transport, comme les loups géants, les araignées géantes, les sangliers géants, les squigs et plus rarement les vouivres. Ils connaissent la métallurgie sans la maîtriser totalement : il s’agit plus particulièrement de la récupération et du remodelage d’armes et d’armures des autres races. Habitant des huttes faites en peaux d’animaux ou des grottes, ils peuvent toutefois bâtir des constructions faites de bois et métaux, comme des navires ou machines de siège de piètre qualité.

Parfois un chef faisant preuve d’une grande force ou fourberie arrive à fédérer des tribus entières, lançant une grande migration guerrière pour raser les villes et villages des autres nations. Cette migration s’appelle une Waghhh!, cri caractéristique de charge des peaux vertes. La masse de peaux vertes rassemblée lors d'une Waghh! est généralement telle et la mise à sac d’un village ou d’une ville étant le seul moyen d’approvisionnement d’une Waggh! (faisant également des vaincus une source de nourriture) fait qu'elle inspire donc une certaine crainte parmi la population civile des autres nations, bien que les chefs Orques faisant preuve d'un charisme suffisant pour en provoquer une ne soient pas légions.

Magie Verte[modifier | modifier le code]

Plusieurs dieux sont exclusifs au Peaux Vertes comme Gork et Mork. Les shamans Peaux Vertes font appel à leurs dieux pour leur magie, appelée Magie Verte. Une particularité de cette magie réside dans le fait qu’une masse d’orques en train de se battre génère une plus grande puissance pour le shaman.

Les autres races[modifier | modifier le code]

Il existe des races qui coexistent avec les peaux vertes mais à différent niveaux. Les géants et les trolls apportent leur soutien aux orques, gobelins et snotlings, pour profiter de la mise a sac d’une ville par exemple, tandis qu’une partie des hobgobelins et les gnoblars sont les subalternes respectivement des nains du chaos et des ogres.

Inspirations[modifier | modifier le code]

De par leurs côtés tribaux, on retrouve certaines similitudes avec les peuples nomades humaines comme les Amérindiens pour les gobelins sauvages ou les Mongols pour les hobgobelins.