Peace, Love, Death Metal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peace, Love, Death Metal
Album de Eagles of Death Metal
Sortie 23 mars 2004
Enregistré 2003
11AD Studios, Los Angeles, USA
Durée 44 min 40 s
Genre Rock indépendant, rock alternatif, garage rock
Producteur Josh Homme
Label AntAcidAudio
Critique

Albums de Eagles of Death Metal

Peace, Love, Death Metal est le premier album du groupe Eagles of Death Metal, sorti le 23 mars 2004.

Description[modifier | modifier le code]

Eagles of Death Metal est un groupe de garage rock ayant pour leader Jesse Hughes, accompagné par Josh Homme. Leur premier album accueille quelques invités tels que Tim Vanhamel (dEUS, Millionaire, Evil Superstars), Brody Dalle (The Distillers), Nick Oliveri (Queens of the Stone Age, Kyuss, The Dwarves, Mondo Generator), et Alain Johannes & Natasha Shneider (Eleven, Queens of the Stone Age, Desert Sessions).

Cet album a été enregistré et mixé en trois jours dans le studio personnel de Alain Johannes, le 11AD Studios à Los Angeles. Johannes joue du piano et est l'ingénieur du son sur cet album.

Il atteindra la 34e place dans le classement du Top Independent Album du magazine Billboard.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

  1. "I Only Want You" - 2:48
  2. "Speaking in Tongues" - 2:49
  3. "So Easy" - 4:00
  4. "Flames Go Higher" - 2:53
  5. "Bad Dream Mama" - 3:02
  6. "English Girl" - 2:38
  7. "Stacks o' Money" - 2:48
  8. "Midnight Creeper" - 1:57
  9. "Stuck in the Middle with You|Stuck in the Metal" (Stealers Wheel cover: Gerry Rafferty/Joe Egan) - 3:18
  10. "Already Died" - 3:00
  11. "Kiss the Devil" - 2:52
  12. "Whorehoppin' (Shit, Goddamn)" - 3:34
  13. "San Berdoo Sunburn" - 3:42
  14. "Wastin' My Time" - 2:42
  15. "Miss Alissa" - 2:38

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • J Devil Huge: chant, guitares, batterie (titres 5, 10 et 15)
  • Baby Duck: batterie, percussions, chœurs, basse (Whorehoppin' (Shit Goddamn))

avec

Anecdotes concernant l'album[modifier | modifier le code]

  • Dans Kiss the Devil, la onzième piste de l'album, les paroles et le chant sont inspirés par le refrain de la chanson Sugar Baby de Dock Boggs initialement jouée au banjo, bien que les paroles relatives au démon ne soient pas dans la version originale mais uniquement dans cette interprétation des Eagles of Death Metal.
  • C'est pendant l'interprétation de Kiss the Devil à un concert des Eagles of Death Metal que débute la tuerie du Bataclan lors des attentats du à Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]