Pazo de Meirás

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pazo de Meirás
Pazo de Meirás.jpg
Pazo de Meirás.
Présentation
Type
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Communauté autonome
Province
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Galice

(Voir situation sur carte : Galice)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Point carte.svg
Entrée du manoir.

Le Pazo de Meirás ou Torres de Meirás[1]) est un manoir espagnol situé dans la paroisse de San Martiño de Meirás sur le territoire de la commune de Sada en Galice, dans lequel a vécu l'écrivain Emilia Pardo Bazán et qui a été offert durant le franquisme par les autorités galiciennes à la famille de Franco.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier manoir, brûlé en 1809 par les Français durant la Guerre d'indépendance espagnole, devait appartenir à un lignage affilié aux Pardo de Lama, ancêtres de Emilia Pardo Bazán qui avait le titre de comtesse de Pardo Bazán octroyé par le roi Alphonse XIII en reconnaissance de ses mérites dans le domaine des lettres. En 1893, Emilia Pardo Bazán et sa mère ont décidé de construire un manoir sur les ruines antérieures desquelles rien n'est conservé depuis.

À l'initiative de la Junte de Galice, le manoir est classé bien d'intérêt culturel depuis le .

Description[modifier | modifier le code]

L'édifice de style romantique, présente une forme carrée, flanqué de trois tours de dimensions différentes, construit en granit ; une grande tour et deux tours en façade.
La grande tour, appelée tour de la chimère (A Torre da Quimera) par Emilia Pardo Bazán, abrite la bibliothèque de l'écrivaine.

Controverse[modifier | modifier le code]

Depuis 2007, s'est développé en Galice un mouvement menée par l'association Commission pour la récupération de la mémoire historique qui revendique que le Pazo de Meirás soit rendu « au peuple »[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Le manoir fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Torres de Meirás », Memoria de Sada (consulté le 1er juin 2014)
  2. (es) «Decenas de vecinos acuden al Pazo de Meirás para pedir su devolución al pueblo gallego», elmundo.es, 18 novembre 2007
  3. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Torres de Meiras et le n° de référence RI-51-0000265.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]