Paz Levinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paz Levinson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Maria Paz Levinson Huarte, plus connue sous le nom de Paz Levinson, née en 1978 à Bariloche (Argentine)[1], est une sommelière argentine. Elle remporte les titres de meilleur sommelier d'Argentine en 2010 et en 2014 ainsi que celui de meilleur sommelier des Amériques en 2015. Elle est nommée chef sommelière exécutive du Groupe Pic en [2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Paz Levinson est née à Bariloche en Patagonie, à 1 700 km de la capitale Buenos Aires, en 1978. Durant sa jeunesse et son enfance, elle se destine à devenir professeur de lettres en Argentine[4].

Son père commercialise des produits du terroir de Mendoza et sa mère est une psychologue née à Buenos Aires. Sa sœur est désormais décoratrice en Italie, son frère professeur à Buenos Aires et sa dernière sœur, violoncelliste à Bariloche[1]. Paz Levinson hésite entre une carrière dans l'œnologie et une carrière de poétesse, c'est d'ailleurs dans ce but de ses études qu'elle a déménagé à Buenos Aires l'année de ses 18 ans[2].

Paz Levinson est initiée au vin à la table familiale de son Argentine natale. Une terre d'émigrés italiens, français et espagnols qui ont importé la culture du vin au point de hisser le pays au rang de cinquième plus grand producteur au monde[2]. Lors de ses années à Buenos Aires, elle obtient un boulot de plongeuse au restaurant Resto de Maria Barrutia, dans le quartier de Recoleta, qui est très réputé grâce à sa cheffe, et connu pour être lié à Michel Bras. C'est d'ailleurs à ce moment-là où elle commence à s'intéresser et à poser des questions sur le service et la sommellerie[3].

La cheffe réputée de ce restaurant Maria Barrutia lui propose alors d'étudier dans son école qui est la première école de sommellerie de son pays. Paz Levinson débute donc des études de sommellerie et de littérature tout en travaillant en tant que plongeuse[1]. À la suite de ses études elle devient formatrice dans l'école de Maria Barrutia. Paz Levinson s'initie à l'apprentissage du goût et à la technique de dégustation[3].

Par la suite, Paz Levinson travaille en tant que sommelière au Chili, en Californie, en Chine ainsi qu'à Londres pour enfin s'installer à Paris dans le but d'apprendre le français[2]. Elle commence sa carrière française à l'Épicure, restaurant gastronomique triplement étoilé de l'hôtel Bristol, puis rejoint le Virtus connu pour la cuisine nippo-argentine de Chiho Kanzaki et Marcelo Di Giacomo, dans lequel elle forme tous les serveurs à l'œnologie comme elle l'a été[5]. Basée à Paris avec son mari ,Miguel Angel Petreca, un traducteur et poète, elle est sans cesse sur les routes des vignobles à la recherche de nouvelles bouteilles à présenter à la carte des restaurants du groupe Pic[2].

Dans le cadre du documentaire de Veran Prediani À la recherche des femmes cheffes qui est sorti en , elle rencontre Anne-Sophie Pic, seule cheffe française d'un restaurant trois étoiles, et décide de travailler dans son établissement. En , elle devient donc la cheffe sommelière du groupe Anne-Sophie Pic à Paris, Valence, Londres, et Lausanne[3].

En dehors de son travail, elle utilise son temps libre pour déguster de nouveaux vins, rencontrer de nouvelles personnes et enfin étudier[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Paz Levinson - Une Argentine passionnée de vin à la tête des caves des restaurantS du Groupe Pic », sur Food & Sens, (consulté le 17 décembre 2019)
  2. a b c d et e Emilie Veillon, « Paz Levinson, du vin au cœur », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 17 décembre 2019)
  3. a b c et d Cheek Magazine, « Paz Levinson, la sommelière argentine que le monde entier s'arrache - ChEEk Magazine », sur cheekmagazine.fr (consulté le 17 décembre 2019)
  4. « Un apéro avec... Paz Levinson : « Il n'y a pas beaucoup de bars qui me conviennent » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 17 décembre 2019)
  5. « Paz Levinson, la sommelière la plus convoitée au monde », sur Madame Figaro, (consulté le 17 décembre 2019)
  6. Le Figaro-Le Figaro Vin, « Les fulgurances de Paz Levinson », sur Le Figaro - Le Figaro Vin (consulté le 17 décembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]