Paysages nationaux de Finlande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Paysages nationaux sont une distinction créée par le ministère de l'environnement de Finlande en 1994. À l'occasion du 75e anniversaire de l'indépendance (1992), une large consultation est lancée pour choisir les sites les plus évocateurs de la Finlande, de sa culture, de son histoire, de son identité et de la spécificité des paysages. La liste de 27 lieux est proclamée en 1994. Pour la plupart, ces lieux sont déjà d'importantes attractions touristiques nationales et certains ont été des sources majeures d'inspiration des artistes dès le XIXe siècle.

Les paysages ne sont pas délimités strictement, et la nomination ne leur donne aucun statut judiciaire particulier. Il s'agit juste d'une reconnaissance symbolique.

Liste des paysages nationaux[modifier | modifier le code]

Place du marché, Helsinki

Le front de mer d'Helsinki[modifier | modifier le code]

La vue emblématique de la capitale du pays. La place du marché et l'ensemble néoclassique construit par Engel, la forteresse de Suomenlinna et le spectaculaire détroit de Kustaanmiekka par lequel doivent passer les ferrys en route pour Stockholm ou Tallinn à la sortie du port Sud.

Entrepôts du vieux Porvoo

La vieille ville de Porvoo et la vallée de la Porvoonjoki[modifier | modifier le code]

Une rivière descendant une vallée agricole, dominée par la silhouette familière pour les Finlandais de la cathédrale de Porvoo, des entrepôts en bois, rien de moins que la ville en bois la plus touristique du pays.

Tapiola, été 2001

Tapiola[modifier | modifier le code]

Tapiola, c'est en finnois la demeure de Tapio, le dieux des forêts. La grande cité jardin d'Espoo est certainement l'ensemble le plus abouti de l'architecture finlandaise des années 1960.

Le château de Raseborg

La vallée de la Snappertunanjoki et Fagervik, d'Ekenäs à Ingå[modifier | modifier le code]

Une petite rivière coule dans une vallée agricole entourée d'eskers. Au milieu de ce paysage, se dresse le château médiéval de Raseborg, la forge historique et le manoir de Fagervik.

Les villages de forges de Pohja[modifier | modifier le code]

4 villages construits autour de leur forge à partir du XVIIe siècle, Billnäs, Antskog, Åminnefors et Fiskars, le dernier étant le plus connu et le lieu de fondation de la compagnie Fiskars.

La vallée de l'Aurajoki[modifier | modifier le code]

Le cœur de la Finlande historique. Les berges de la rivière sont peuplées depuis l'Âge de la pierre, et Turku est le lieu de la première implantation suédoise et la première ville fondée en Finlande.

Hiittinen, archipel finlandais

L'archipel finlandais[modifier | modifier le code]

40 000 îles de toutes tailles, de l'Archipel de Turku aux îles d'Åland dans un labyrinthe de terre et d'eau. Les Finlandais nomment cette curiosité naturelle unique au monde la mer de l'archipel, Saaristomeri.

Le paysage culturel de Sund[modifier | modifier le code]

Le paysage typique des îles d'Åland, forêts de chênes, golfes marins, vieux manoirs, avec comme principale curiosité le château de Kastelholm.

Le lac Köyliönjärvi, à Köyliö[modifier | modifier le code]

C'est sans doute ici qu'a commencé l'histoire de la Finlande (voir Finlande du Sud-Ouest). Le 20 janvier 1156, l'évêque Henri, envoyé par les suédois pour convertir les finnois au christianisme, perd la vie décapité sur la glace du lac par un nouveau converti mécontent, le paysan Lalli. L'évènement n'est pas attesté historiquement, mais les Finlandais y ont à la fois gagné un saint-patron et un premier héros national, symbole de la résistance aux envahisseurs.

La vallée du lac Vanajavesi[modifier | modifier le code]

Historiquement, une des plus importantes voies de communication intérieure du pays, de Hämeenlinna à Tampere.

Église médiévale de Tyrvää

Le paysage culturel autour du lac Rautavesi à Vammala[modifier | modifier le code]

Autour d'un lac typique, petits villages (Tyrvää, Karkku...) et églises médiévales.

Tammerkoski[modifier | modifier le code]

Le cœur de Tampere, bordé par d'importantes usines, lieu de naissance du Manchester finlandais.

Le paysage culturel du village de Hämeenkyrö[modifier | modifier le code]

Alternance de zones agricoles et d'eskers non loin de Tampere.

Imatrankoski[modifier | modifier le code]

Les légendaires rapides de la Vuoksi au centre d'Imatra, historiquement les plus grands d'Europe, endigués par un barrage. Tous les jours en été la compagnie propriétaire du barrage effectue un lâcher d'eau pour les touristes, ce qui permet de faire revivre les anciens rapides pendant 20 minutes.

Olavinlinna, Savonlinna

Olavinlinna et le lac Pihlajavesi à Savonlinna[modifier | modifier le code]

Peut-être la carte postale la plus connue du pays. Le grand château médiéval se dresse sur une petite île au milieu du lac.

Punkaharju[modifier | modifier le code]

L'esker le plus connu du pays, emblématique de la région des lacs. Il appartient au système du 2e Salpausselkä.

La voie d'Heinävesi[modifier | modifier le code]

La voie navigable historique de Kuopio à Savonlinna. Plusieurs écluses majeures et un système complexe de canaux sur la commune de Heinävesi.

La colline et le village de Väisälänmäki à Lapinlahti[modifier | modifier le code]

Un petit village construit au sommet d'une des plus importantes collines de Savonie, dominant de 135 mètres le lac Onkivesi.

Vue du lac Pielinen depuis le mont Koli

L'île d'Hailuoto[modifier | modifier le code]

La rivière Oulankajoki

La vallée de l'Utsjoki, à Utsjoki[modifier | modifier le code]

La frontière nord, un paysage de toundra désolé et enneigé de novembre à fin mai. La terre des Saamis et des troupeaux de rennes.

Liens externes[modifier | modifier le code]