Pays de la Vallée de l'Agly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pays de la Vallée de l'Agly
Administration
Pays Drapeau de la France France
Régions Languedoc-Roussillon
Départements Pyrénées-Orientales
Siège Estagel
Démographie
Population 58 266 hab. (2006)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Superficie 714 km2
Subdivisions
Communes 36
EPCIFP 3

Situé au nord du département des Pyrénées-Orientales, le Pays de la Vallée de l'Agly est un Pays composé de 36 communes réparties sur les cantons de Saint-Paul-de-Fenouillet, Sournia, Latour-de-France, Rivesaltes, Saint-Laurent-de-la-Salanque.

Administration[modifier | modifier le code]

Le siège est à Estagel.

Le Pays[modifier | modifier le code]

Le territoire[modifier | modifier le code]

Il se compose de trois EPCI (en tout ou partie) :

Géographie[modifier | modifier le code]

Le pays s'étend sur cinq régions différentes : la plaine du Roussillon au sud, le massif des Corbières au nord est et au centre est, le Fenouillèdes au centre et à l'ouest, L'altiplà de Sournia au sud ouest et la Salanque à l'est.

Histoire[modifier | modifier le code]

La vallée de l'Agly, à l'instar du reste du département des Pyrénées-Orientales, est annexée par la couronne de France en 1659[1].

En 1769, la vallée fait partie d'un plan d'intensification de l'agriculture établie par l'intendant de Bon. Il fait mettre en vigne les vallées de la Têt et de l'Agly[1]. Le vin qui en sortira, notamment celui de Rivesaltes, sera qualifié d'« un des meilleurs vins d'Europe » par Arthur Young, de passage dans le village en 1787[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Alice Marcet et Michel Peronnet, La Révolution dans les Pyrénées Orientales, Saint-Étienne, Horvath, , 127 p. (ISBN 2-7171-0617-0)