Paxamos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paxamos (en alphabet grec Πάξαμος) est un polygraphe et historien grec de Naucratis

Notie historique[modifier | modifier le code]

Columelle cite Paxamos[1] dans un passage consacré à la préparation des provisions et des conserves, qui explique que les auteurs romains, carthaginois, comme Magon[2] et grecs tels que Mnaséas[3] et Paxamos, qu'il dit être des « écrivains grecs non sans réputation ». Ils paraissent avoir suivi les précautions, ne dédaignant pas d'apporter une contribution à la nourriture des hommes : « ils ont eu soin de former par leurs préceptes d'habiles boulangers, des cuisiniers, et même des économes ». Athénée[4] relève que Paxamos parle des « ἰσίκια », qui sont des sortes de viandes hachées au nom d'origine latine (isicium ou insicium).

Son traité sur la cuisine paraît avoir été très connu dans l'Antiquité : Julius Pollux, Grec d'Égypte comme Athénée, le mentionne [5] ; saint Jérôme, dans le Contre Jovinienm[6] accuse le moine Jovinien de se consacrer « aux sauces d'Apicius et de Paxamos », et il associe également ces deux noms dans une de ses lettres. Vingt-trois citations de son traité sur l'agriculture sont conservées dans les Geoponica.

Il fait l'objet d'un article de la Souda, qui donne simplement une liste de titres :

  • Ὀψαρτυτικὰ κατὰ στοιχεῖον, c'est-à-dire L'art de la cuisine par ordre alphabétique ;
  • Βοιωτικὰ ἐν βιβλίοις β', c'est-à-dire Sur la Béotie, en deux livres ;
  • Δωδεκατέχνον, c'est-à-dire L'art en douze points (selon la Souda, il s'agit des « postures indécentes ») ;
  • Βαφικὰ βιβλία β', c'est-à-dire L'art de la teinture, en deux livres ;
  • Γεωργικὰ βιβλία β', c'est-à-dire L'agriculture, en deux livres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. XII, 4, 2
  2. Son Encyclopédie agricole en 28 livres fut traduite en latin par une commission juste après la prise et la destruction de Carthage par les Romains en 146 av. J.-C..
  3. Géographe
  4. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne], Livre IX, 19.
  5. Onomastikon, 6, 71
  6. I, 40),