Pavillon des Arts de Pau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pavillon des Arts
Pavillon des arts et funiculaire de Pau.JPG
Le Pavillon des Arts et le funiculaire de Pau
Présentation
Destination initiale
Maison des bains
Destination actuelle
Lieu d'exposition, syndicat mixte du Grand Pau et Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine
Architecte
Léopold Carlier
Construction
1831 et 1907
Localisation
Pays
Région
Division administrative
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Aquitaine
voir sur la carte d’Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Pavillon des Arts est un lieu d'exposition situé à Pau qui accueille également le Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine dans le cadre de l'inscription de la ville au label Villes et pays d'art et d'histoire. Construit en 1831 à flanc de coteau puis très largement remodelé en 1907, le Pavillon des Arts occupa différentes fonctions au cours de son histoire: maison des bains, salle des fêtes et même casino provisoire.

Situation[modifier | modifier le code]

Le Pavillon des Arts est situé en face de la Place Royale de Pau, inséré dans un coteau au sommet duquel la ville s'est historiquement développée. Le toit du Pavillon des Arts fait désormais office de base de départ au funiculaire de Pau pour descendre vers la gare depuis le boulevard des Pyrénées.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1828, la ville de Pau autorise la construction d'un établissement de bains-douches qui fonctionne de 1831 à 1884. Outre des cabines de bains, ce bâtiment comprenait également deux appartements de dix pièces chacun, offerts à la location. Cette réalisation est l'un des prémices de grand développement urbain de la deuxième moitié du XIXe siècle que va vivre Pau sous l'effet de la villégiature. Réputée pour son climat doux, Pau devient une station climatique pour des hivernants fortunés venus de toute l'Europe et notamment du Royaume-Uni[1].

La municipalité rachète l'établissement en 1884 et y effectue d'importants travaux et d'agrandissements pour installer provisoirement le casino du Midi. Il s'agit à l'époque d'un haut lieu de la vie mondaine paloise: divers salons, une grande salle des fêtes, une salle de billard et un promenoir couvert bordant toute la façade sud de l'édifice sont ainsi créés. Le Casino provisoire fermera ses portes en 1899 lors de l'inauguration du tout nouveau Palais Beaumont.

Au début du XXe siècle, la période est aux grands projets urbains à Pau. L'ingénieur Jean-Charles Alphand se voit confier la réalisation du boulevard des Pyrénées pour relier le château de Pau au parc Beaumont par-dessus le Pavillon des Arts. Il préconise d’emblée d'élargir la Place Royale qu'il trouvait trop étroite les jours de fête. En 1907, l'architecte Léopold Carlier dessine alors une ossature en béton armé qui enrobe l'édifice. Cette enveloppe cache ainsi la façade initiale et réussit une parfaite intégration au Boulevard grâce à la rangée de balustres qui assure la liaison entre les deux ouvrages. Le toit du Pavillon est désormais la terrasse de la Place Royale et devient donc le point de rattachement privilégié des promeneurs. La création de la palmeraie en 1900, du parc de la gare et l'inauguration du funiculaire de Pau en 1908 compléte l'environnement de l'édifice. Depuis lors, le Pavillon des Arts cultive le paradoxe d'être aussi discret vu d'en haut que monumental vu d'en bas.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Resté propriété municipale, l'édifice connaît de multiples transformations et usages, abritant au fil du temps perception publique, salle d'exposition et bureaux. En 2010,la municipalité de Pau décide de lancer un vaste chantier de restauration pour la sauvegarde et la réhabilitation du Pavillon des Arts, toujours accessible par un sentier et par le funiculaire. L’objectif étant de redonner à l’édifice, témoin des fastes années de villégiature paloise, une place active au cœur de la cité, et d’en faire un lieu de rencontre entre experts et citoyens, un lieu de promenade, de débats et de discussions[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]