Pavillon Vendôme (Clichy)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pavillon Vendôme.
Pavillon Vendôme
Clichy-la-Garenne Ð1 pavillon Vendôme.jpg
Le pavillon de Vendôme
Présentation
Destination initiale
Pavillon d'agrément.
Style
Classique
Construction
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Île de France
Commune
Adresse
Coordonnées

Le Pavillon de Vendôme est une ancienne demeure d'agrément datant du XVIIe siècle située à Clichy dans le département des Hauts-de-Seine, au numéro 7 de la rue du Landy. Il est classé monument historique depuis le 27 juin 1983[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines du Pavillon de Vendôme sont assez mal connues. Ayant appartenu de 1670 à 1693 à un banquier parisien, Jean Delaunay, la fille de celui-ci en hérita puis le vendit en 1697 à la chanteuse de l'Académie royale de musique Françoise Moreau, maîtresse de Philippe de Vendôme, grand prieur de France et arrière-petit-fils d'Henri IV. Philippe de Vendôme fit effectuer sur le pavillon de nombreux travaux d'embellissements, probablement sous la direction de l'architecte Jules Hardouin-Mansart. Ce dernier fit travailler peintres et sculpteurs renommés à partir de 1699 : Jean-Baptiste Poultier en sculpta les frontons et les mascarons, le peintre Claude III Audran peignit le plafond du salon et réalisa la dorure de certains décors[2]. Certaines salles, luxueusement meublées étaient décorées de plusieurs œuvres des peintres Desportes et Blin de Fontenay.

Le pavillon fut vendu en 1720 à Louis Armand de Bourbon, prince de Conti qui y effectua de luxueux travaux. Lors d'aménagement urbains réalisés à partir de 1861, la galerie prolongeant le bâtiment fut détruite. Le pavillon devint au XXe siècle un local d'œuvres sociales appelé « patronage du Landy »[2].

Le salon et les peintures du pavillon furent inscrits à l'inventaire supplémentaires des Monuments historiques en 1943 avant que tout le pavillon ne soit classé au titre des monuments historiques le 27 juin 1983 suite à la découverte de nombreux documents inédits par l'historien Rodolphe Trouilleux [3].
Le Pavillon, intégralement restauré, abrite aujourd'hui un centre d'art contemporain. Une pièce présente dans des vitrines quelques objets rappelant le passé industriel de la ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michele Matthieussent, Rodolphe Trouilleux, Le pavillon de Vendôme a Clichy-la-Garenne, p. 213-224, 341-349, Bulletin de la Société de l'Histoire de Paris et de l'Ile-de-France - 109e année, 1982 (lire en ligne)
  • Rodolphe Trouilleux, Nouvelles découvertes sur le Pavillon de Vendôme, in "Le Huchet, Bulletin de la Société historique et archéologique de Clichy-la-garenne", no 16, décembre 1982.
  • Rodolphe Trouilleux, Fanchon et Louison Moreau, de la troupe de Lully, p. 155-188, Bulletin de la Société de l'Histoire de Paris et de l'Ile-de-France, 119e à 122e années, 1992-1994 (lire en ligne).
  • Jean-Luc Flohic (dir.), Le Patrimoine des communes des Hauts-de-Seine, Flohic éditions, 1994.
  • Sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Le guide du patrimoine Île-de-France, p. 189, Hachette, Paris, 1992 (ISBN 978-2-01-016811-6)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]