Pavillon Baltard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baltard.
Pavillon Baltard
Pavillon Baltard.jpg

Pavillon Baltard

Présentation
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte du Val-de-Marne
voir sur la carte du Val-de-Marne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg

Le Pavillon Baltard est une salle de spectacle située à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne).

Origine[modifier | modifier le code]

Sur ordre de Napoléon III, l'architecte Victor Baltard édifie des halles au centre de Paris pour faciliter le commerce. Un complexe de douze bâtiments est bâti avec les matériaux à la mode dans beaucoup de constructions de l’époque (voir Grand Palais) : le fer, la fonte et le verre. Ces douze Pavillons Baltard, formant les Halles centrales de Paris, furent construits dans les années 1850-1870. À la fin des années 1950, l’État choisit de transférer l'activité du site au Marché international de Rungis, les pavillons sont alors voués à la destruction quelques années plus tard pour laisser la place au Forum des Halles.

Un de ces pavillons échappera aux démolisseurs, il s'agit du no 8, qui abritait le marché aux œufs et la volaille, qui est conservé comme témoignage du passé architectural de la ville. Démonté, il est racheté par la ville de Nogent (dont le maire était alors Roland Nungesser), qui le fait remonter en 1976 à l'emplacement de l'ancien Château de Beauté-sur-Marne, dans le quartier du Val de Beauté (renommé depuis Beauté-Baltard) et le fait classer monument historique le 20 octobre 1982[1],[2].

Le Pavillon est entouré des grilles d'origine des halles de Paris.

L'orgue du cinéma Gaumont-Palace, acquis par la ville de Nogent-sur-Marne en 1976, a été remonté dans le bâtiment.

Un parc de la ville de Yokohama, au Japon, possède également la partie haute de la structure en fonte d'un autre pavillon.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le lieu reçoit de nombreux événements : soirées privées, soirées de gala, émissions de télévision (Stars, Stars 90 de Michel Drucker, Graine de Star de Laurent Boyer ou Nouvelle Star), concerts[3], séminaires, salons, manifestations culturelles ou autres, comme le Mondial de l'invention, le Mondial de la salsa, le salon du chat, le Festival d'Île-de-France, des masters de pétanque ou encore l’élection de Miss Europe en 2003. Les 4 et 5 décembre 2009 s'y est tenue la 23e édition du Téléthon.

C'est au pavillon Baltard que Les Compagnons de la chanson donnèrent leur dernière représentation, le 15 février 1985[4].

Il accueillit, un temps, à l'extérieur, un morceau de l'escalier de la tour Eiffel (vendu depuis). Aux alentours, sont exposés des éléments symboliques du Paris ancien : Colonne Morris, fontaine Wallace. etc.

Une scène du film de Jean-Pierre Jeunet, Un long dimanche de fiançailles, celle se déroulant aux Halles de Paris, y a été tourné.

L'orgue Christie[modifier | modifier le code]

Les claviers de l'orgue Christie du Pavillon Baltard

Le Pavillon Baltard abrite également l'ancien orgue du cinéma Gaumont-Palace, classé monument historique et qui a été utilisé jusqu'en 2003 à l'occasion de nombreuses soirées. Il n'est plus entretenu depuis plusieurs années. L'Association pour la Valorisation et le Rayonnement de l'Orgue Christie, formée fin 2010, tente de promouvoir sa renaissance[5]. Des travaux ont été prévus pour notamment organiser des cinés concerts dès 2013. Ces soirées, qui demanderaient de faire fonctionner le pavillon dans un but culturel et non financier, ont jusqu'à présent toujours été annulées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]