Pavel Kadotchnikov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Pavel Kadotchnikov
Nom de naissance Па́вел Петро́вич Ка́дочников
Naissance
Saint-Pétersbourg, Drapeau de la Russie Russie
Nationalité Drapeau de la Russie Russe puisDrapeau de l'URSS Soviétique
Décès (à 72 ans)
Léningrad
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Profession acteur, réalisateur

Pavel Petrovitch Kadotchnikov (en russe : Па́вел Петро́вич Ка́дочников), né le à Saint-Pétersbourg et mort le à Léningrad, est un acteur soviétique, distingué Artiste du peuple de l'URSS en 1979.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pavel Kadotchnikov nait le 29 juillet 1915 à Petrograd, dans une famille de travailleurs.

Pendant la guerre civile russe, le père et toute sa famille (sa femme et ses deux enfants) se refugient dans son village natal, Bikbarda dans l'Oural (aujourd'hui district de Kuedinsky, région de Perm) où Pavel passe son enfance (certaines sources indiquent Bikbarda comme son lieu de naissance)[1].

Sa carrière au cinéma commence en 1935, avec un petit rôle dans le film de guerre Soverchennoletnie réalisé par Boris Schreiber aux studios Belarusfilm. En 1940, Sergueï Ioutkevitch lui offre le rôle de Maxime Gorki dans son film historique Sverdlov qui lancera sa carrière.

Au début de la Seconde guerre mondiale, il tente de s'engager dans l'armée comme volontaire, mais la direction des studios Lenfilm s'y oppose compte tenu de sa participation au film de propagande La Défense de Tsaritsyne (1942).

Il joue ensuite dans Ivan le Terrible de Sergueï Eisenstein (1945)[2].

Il obtient la consécration nationale et son premier prix Staline pour le rôle de major Fedotov dans le film L'Exploit d'un éclaireur de Boris Barnet en 1947.

En 1948, sa popularité s'accroit encore après la sortie du film Histoire d'un homme véritable d'Alexandre Stolper inspiré du roman de Boris Polevoï, où il joue un pilote de chasse soviétique ayant perdu ses jambes qui après une rééducation retourne au combat faisant preuve de courage et de volonté exemplaires[3].

Il signe plusieurs films en tant que réalisateur, notamment Snegourotchka (1968) adapté de la pièce d'Alexandre Ostrovski et Les Cordes d'argent (1987) consacré au musicien virtuose de la balalaïka russe Vassili Andreïev.

Mort d'une insuffisance cardiaque le dans un hôpital de Léningrad, Pavel Kadotchnikov est enterré au cimetière Serafimovski.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Pavel Kadotchnikov est le père de Konstantin (1932-1984) et Piotr Kadotchnikov (1944-1981), tous deux acteurs. Piotr Kadotchnikov meurt accidentellement (tombé d'un arbre) en 1981, près de la ville de Visaginas à l'âge de 37 ans. Konstantin, acteur de théâtre de Vera Komissarjevskaïa de Saint-Pétersbourg, meurt en 1984 d'un infarctus à l'âge de 52 ans.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Peter Rollberg, Historical Dictionary of Russian and Soviet Cinema, Rowman & Littlefield, (ISBN 978-1-442-26842-5, lire en ligne), p. 337
  2. Jean Tulard, Le Nouveau guide des films - Intégrale, Groupe Robert Laffont, (ISBN 9782221124864, lire en ligne)
  3. Bruno Cabanes, Guillaume Piketty, Retour à l'intime au sortir de la guerre, Tallandier, (ISBN 9791021009493, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]