Pauline Delpech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delpech.
Pauline Delpech
Pauline Delpech.jpg

Pauline Delpech au festival de Cannes 2008.

Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (34 ans)
Nom de naissance
Pauline BidegarayVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Site web

Pauline Delpech, née Bidegaray le , est une actrice, femme de lettres et femme politique française.

Membre d'Europe Écologie Les Verts (EELV) puis d'Écologistes !, elle est conseillère du 17e arrondissement de Paris depuis .

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Pauline Delpech est la belle-fille de Michel Delpech, dont elle a pris le nom.

Elle a dû lutter contre l'anorexie ; dans Voici, elle a raconté son expérience douloureuse et comment, à l'hôpital psychiatrique, elle a subi des « électrochocs qui ont fait disparaître une partie de sa mémoire »[1].

Faits divers[modifier | modifier le code]

En 2008, Pauline Delpech est condamnée par la justice à payer plus de 3 000 euros de factures de gaz non payées jusqu'alors, ainsi que 500 euros de remboursement de frais de justice au plaignant, Charles-Emmanuel Herbière[2]. Un an plus tard, alors que, selon le plaignant, elle n'a pas encore payé son amende[2], elle est accusée par l'actrice Frédérique Bel d'escroquerie. Selon cette dernière, Pauline Delpech lui aurait emprunté de l'argent pour « pouvoir payer son chauffage » et ne l'aurait jamais remboursée[3]. Pauline Delpech a répondu à cette polémique sur Twitter déclarant que Frédérique Bel déformait les faits[4].

Dans les médias[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ? (janvier 2016)

Pauline Delpech participe régulièrement au jeu Mot de passe diffusé par France 2 et présenté par Patrick Sabatier. Depuis janvier 2013, elle présente l'émission Parlons campagne sur Campagnes TV.

Engagements sociétaux[modifier | modifier le code]

En 2012, Pauline Delpech pose seins nus en tant que marraine de la campagne pour le dépistage contre le cancer du sein organisée à l'occasion d'Octobre rose, par l'association « Le cancer du sein, parlons-en ! »[5],[6]. Elle réitère cette action en 2014.

En 2012, elle participe à l'album caritatif Je reprends ma route en faveur de l'association Les voix de l'enfant[7].

En 2014, elle participe de nouveau à une campagne afin de sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein. Photographiée pour la campagne de la 21e édition de l' « Octobre Rose », l'écrivaine française pose de nouveau seins nus. Pauline Delpech regarde l'objectif de la caméra en adressant un message ferme. « Faites comme moi. Le dépistage sauve des vies », peut-on lire sur l'affiche.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

En octobre 2013, Pauline Delpech se lance en politique avec Europe Écologie Les Verts (EELV), annonçant qu'elle conduira la liste du parti dans le 17e arrondissement de Paris pour les élections municipales de 2014 en tant que personnalité d'ouverture[8]. Le 23 mars 2014, sa liste obtient 6,59 % des suffrages exprimés et elle devient la première élue du parti écologiste au soir du premier tour (la candidate UMP Brigitte Kuster l'emportant dès le premier tour). Elle siège en tant que conseillère du 17e arrondissement.

Elle est à l'origine d'un groupe de travail contre le tabagisme qui souhaite durcir le projet de loi en préparation sur le sujet (par des rencontres avec des députés), notamment contre les multinationales du secteur[6] par l'initiation de la première class action sur l'entente illicite des prix du tabac, par une contribution de 500 millions d'euros sur les gains de l'optimisation fiscale mise en œuvre par les cigarettiers et par l'obligation de contribuer à l'élimination des mégots.

Le , elle est nommée secrétaire nationale du nouveau parti Écologistes ![9].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Le contenu de cet article n’est pas présenté selon les conventions filmographiques.

Vous pouvez contribuer en le mettant en forme.

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • L’homme dans la boîte (2003)
  • Périphérique blues de Slony Sow
  • Le Nerf trijumeau de Jacques Richard
  • Quel Heurt est-il ? (Madame Pistil) de Stéphane Werner (2002)

Téléfilms et séries[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

  • Les Larmes blanches de monsieur Ux (2004) de Jordi Avalos
  • Disco de Fabien Onteniente (2007)
  • Sélection officielle de Jacques Richard (2008), premier rôle féminin aux côtés de Manuel Blanc, Dani, Serge Khalfon, Michael Lonsdale, Gabrielle Lazure, Isabelle Pascot, Dominique Pinon
  • Coursier d'Hervé Renoh (2010)
  • Les Papillons noirs (2010), dans le rôle principal
  • La Croisière de Pascale Pouzadoux (2011)
  • Les Saisonniers, de Patrick Levy (mai 2007)[10]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Fenêtre sur couple de Feydeau
  • Dégâts d'égo d'Erwan Larher
  • Et si on y allait de Romain Girot
  • Je t'aime pour toujours de Rachel Moïse

Publications[modifier | modifier le code]

Comme romancière, elle a créé le personnage du commissaire André-Georges Barnabé, le héros central et tourmenté de ses trois premiers romans[1].

Aventures du commissaire Barnabé
Autre
  • Souvenance, Michel Lafon, 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]