Pauline Boty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pauline Boty
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 28 ans)
Royal Marsden Hospital (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Royal College of Art
Wallington High School for Girls (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pauline Boty (née le dans la banlieue de Londres, morte le ) est une artiste pop anglaise. Elle est une des fondatrices du mouvement britannique de Pop art et la seule peintre féminine dans l'aile britannique du mouvement. Les peintures et les collages de Boty revendiquent souvent une joie assumée et confiante de la féminité ainsi que de la sexualité féminine, et expriment une critique explicite ou implicite du «monde de l'homme» dans lequel elle a vécu. Son art rebelle, combiné avec son style de vie libre, a fait de Boty une héroïne du féminisme des années 1970[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marco Livingstone, British Pop, texte du catalogue de l'exposition de Bilbao, ed. BBK, 2005-2006.
  • Julia Bigham, Pop Art Book, Black Dog Publishing, 2007
  • Seductive Subversion – Women Pop Artists – 1958-1968, édité par Sid Sachs et Kalliopi Minioudaki, Université of the Arts (Philadelphie) et Abbeville Press Publishers (New York et Londres), 2009
  • Rainer Metzger, London in the sixties, Thames & Hudson, London, 2012, traduction de l'allemand par David H. Wilson de Swinging London, Christian Brandstätter Verlag, Vienne, 2011.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sue Watling,, "Pauline Boty: Pop Painter" in Sue Watling and David Alan Mellor, The Only Blonde in the World: Pauline Boty (1938-1966), Whitford Fine Art & The Mayor Gallery Ltd. (London: AM Publications), , [exhibition catalogue]

Liens externes[modifier | modifier le code]