Paulin Malapert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malapert.
Paulin Malapert
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
PoitiersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Maître
Distinction

Paulin Malapert (né le à Poitiers - mort le dans la même ville) est un philosophe et professeur de philosophie français. Disciple d'Henri Marion, il reste lu pour ses travaux d'éthologie humaine et de caractérologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de pharmaciens[1], il est reçu en 1885 à l'agrégation de philosophie[2]. Affecté successivement au lycée de Châteauroux (1885-1886), au lycée de Coutances (1886-1889), au lycée Malherbe de Caen (1889-95), au collège Charles Rollin de Paris (1895-1898), il soutient en 1897 sa thèse de docteur ès lettres[3]. À la rentrée suivante, il est affecté au lycée Louis le Grand de Paris où il enseignera pendant 27 ans[1].

Psychologie et comportement humain[modifier | modifier le code]

Comme Mill et Taine, Malapert pense que l'hérédité (et donc la race) a une part importante dans la détermination du caractère, mais que le caractère est également déterminé par les actions des individus. Il s'appuie sur les données psychologiques des années 1890 pour distinguer six genres primitifs de tempérament : les apathiques, les affectifs, les intellectuels, les actifs, les tempérés et les volontaires[4]. René Le Senne et ses successeurs reprendront cette démarche, mais sur des bases plus systématiques, et en s'appuyant sur le traitement statistique de questionnaires soigneusement élaborés.

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Les éléments du caractère et les lois de leur recombinaison, éd. F. Alcan, Paris (1897)
  • Aux jeunes gens, quelques conseils de morale pratique, éd. A. Colin (1900)
  • Le caractère, éd. O. Doin, Paris (1902)
  • Leçons de philosophie, éd. F. Juven (1907), et 6 rééditions aux éd. Hatier :
    • psychologie
    • épistémologie
  • Préface à Henry René d'Allemagne, Prosper Enfantin et les grandes entreprises du XIXe siècle, Gründ,

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b D'après Jean-François Liandier, « Portrait de Paulin Malapert, philosophe et maire de Montamisé », sur village de Montamisé
  2. Reçu 4e, d'après André Chervel, « Les agrégés de l'enseignement secondaire. Répertoire 1809-1960 », masr 2015 (consulté le 15 mai 2018).
  3. D'après « Thèses de Doctorat », Revue de Métaphysique et de Morale, vol. 6, no 1,‎ , p. 15-20. : « M. Paulin Malapert, ancien boursier de la Faculté des lettres de Paris, professeur de philosophie au collège Rollin, a soutenu, le 10 décembre 1897, devant la Faculté des lettres de Paris, les deux thèses suivantes : I. De Spinozœ politica. II. Les éléments du caractère et leurs lois de combinaison. »
  4. D’après Armand Cuvillier, Précis de Philosophie — Classes de mathématiques, Armand Colin, (réimpr. 2e), « X — La personne et le caractère », p. 107

Liens externes[modifier | modifier le code]