Paul de Langlade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Paul Girod.
Page d'aide sur les redirections Pour son fils et homonyme, voir Paul Girot de Langlade (préfet).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Girot de Langlade.
Paul Girot de Langlade
Image illustrative de l'article Paul de Langlade

Naissance 26 juillet 1894
Décès 16 janvier 1980
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau de la France République française
Drapeau de l'État français État français (Vichy) (1940-42)
Grade Général de division
Années de service 1913 – 1954
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Commandement 12e Régiment de Chasseurs d'Afrique
Famille Girot de Langlade

Paul Anne Joseph Alexandre Baron Girot de Langlade est un général de division de l'armée de terre française, qui s'illustra notamment au sein de la 2e DB lors de la Seconde Guerre mondiale.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lors du premier conflit mondial, il est successivement affecté au 3e Régiment de Chasseurs à Cheval, au 69e Bataillon de Chasseurs à Pied puis s'engage comme pilote dans l'aviation où il termine la guerre.

Nominations :

  • 1915 : sous-lieutenant
  • 1918 : capitaine

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De retour dans la cavalerie, il est affecté au Maroc en 1927 puis en Tunisie en 1940 au sein du 1er Régiment de Chasseurs d'Afrique. Il fonde au Sénégal en 1941 l'embryon du 12e régiment de chasseurs d'Afrique sous le nom de 12e Groupe autonome de chasseurs d'Afrique.

Alors que le 12e Régiment de Chasseurs d'Afrique est intégré à la 2e DB de Leclerc en 1943, Langlade prend le commandement d'un groupement tactique (GTL) qui s'illustre lors des campagnes de libération de la France et de l'Allemagne.

Nominations :

Guerre d'Indochine[modifier | modifier le code]

De 1947 à 1950, il commande l'école d'application de l'arme blindée et de la cavalerie à Saumur, puis la division de Casablanca au Maroc.

Enfin de 1952 à 1954, il prend le commandement des forces terrestres au Cambodge.

Nominations :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Le jeu vidéo World of Tanks a une médaille nommée en son honneur[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Achievements - Global wiki. Wargaming.net », sur wiki.wargaming.net (consulté le 24 mars 2015)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]