Paul V Esterházy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paul V Esterházy (de son nom de naissance Esterházy Pál Mária Lajos Antal Galánthai Esterházy, en français Paul Marie Louis Antoine Esterházy de Galanta), né le 23 mars 1901 et mort le 25 mai 1989, est un prince hongrois, membre de la famille Esterházy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul est le deuxième des cinq enfants issus du mariage du prince Nicolas IV Esterházy (1898-1920) et de sa femme la comtesse Marguerite Cziráky de Czirák et Dénesfalva (1874-1910). Il se consacre à des études de droit et sciences politiques. À la mort de son père en 1920, il devient le chef de la famille Esterházy, douzième prince Esterházy, à seulement 19 ans. Il est alors à la tête d'une des plus importantes fortunes de Hongrie. Grand propriétaire terrien, il ne possède pas moins de 128 000 hectares en Hongrie et 66 000 hectares en Allemagne. Il possède également plusieurs châteaux à travers l'Europe centrale : entre autres, le palais d'Eszterháza en Hongrie, le palais Esterházy à Eisenstadt, non loin de Vienne, ainsi que deux palais à Vienne même (l'un sur la Kärntner Straße et l'autre sur la Wallner Straße).

Avec l'effondrement de l'empire d'Autriche-Hongrie en 1918, son père avait choisi la nationalité hongroise car en Autriche les titres de noblesse avaient été entièrement interdits. Les Esterházy jouèrent encore un rôle assez important dans la vie politique hongroise des années 1920. Nicolas IV fut ainsi un intermédiaire entre le gouvernement hongrois et les Alliés. Il a également participé aux négociations de paix avec Béla Kun qui ont permis la fin de la guerre civile.

Le 3 août 1946, il épouse la première ballerine de l'opéra de Budapest, Melinda Ottrubay. Ils n'auront pas d'enfants.

Entre 1946 et 1947 les biens des Esterházy en Hongrie sont nationalisés. Paul Esterházy est accusé, avec le cardinal Jozsef Mindszenty et d'autres fonctionnaires, par le gouvernement hongrois, de « trahison ». Il est condamné à 15 ans de prison.

Lors du soulèvement populaire de 1956 en Hongrie, Esterhazy a pu fuir vers l'Autriche. Après son évasion, il est allé à Zurich, où il vécut jusqu'à sa mort.