Paul Tournier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Tournier (12 mai 1898 - 7 octobre 1986) était un médecin suisse chrétien affiché, auteur et concepteur de la médecine de la personne, qui atteignit une envergure mondiale en matière de conseil pastoral. Ses idées eurent un impact sur les aspects spirituels et psychosociaux du processus de guérison.

Biographie[1][modifier | modifier le code]

Paul Tournier est né le 12 mai 1898 à Genève. Son père, âgé de 70 ans, décède deux mois plus tard. En 1904, il perd également sa mère, qui n'est âgée que de 42 ans, et il est dès lors élevé par un oncle et une tante. Il obtient son doctorat de médecine en 1923 et ouvre un cabinet de médecine générale à Genève en 1925 après s'être marié avec Nelly Bouvier l'année d'avant; ils auront deux enfants, Jean-Louis et Gabriel, nés en 1925 et en 1928.

En 1932 il entre en contact avec les Groupes d'Oxford, ce qui marque un tournant dans sa vie et le conduit à réfléchir sur la superficialité de la relation habituelle entre le patient et le médecin. En 1937, il transforme son cabinet médical en cabinet-conseil à vocation psychologique et en 1938-1939, il rédige son premier livre "Médecine de la Personne" qui paraît en français puis en anglais sous le titre "The Healing of Persons". En 1946, il se détache du mouvement qui a pris la suite des Groupes d'Oxford, le Réarmement moral qui s'est détaché d'une stricte obédience chrétienne.

En 1947, il inaugure la première rencontre du groupe international "Médecine de La Personne" à Bossey, qui se réunit depuis lors une fois l'an et se diffuse dans d'autres pays (France, Allemagne, Angleterre, États-Unis). À partir de 1950, il écrit de nombreux livres, une vingtaine au total, traduits dans plus de 30 langues[2]. Son épouse Nelly décède en 1974 ; il se remariera dix ans plus tard avec Corinne O'Rama. En 1982, il se réconcilie avec le Réarmement moral et se rend à Caux. Il décède en 1986 à Troinex (Suisse).

Œuvres (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

(Liste exhaustive : http://paultournier.org/bookcover.html)

  • De la solitude à la communauté, Delachaux & Niestlé, Neuchâtel / Paris, 1943/1948
  • Bible et Médecine, Delachaux & Niestlé, Neuchâtel, Paris
  • L'Aventure de la Vie, Delachaux et Niestlé, Neuchâtel et Paris, 1965
  • L'Homme et son lieu, Delachaux et Niestlé, Neuchâtel, 1966
  • Apprendre à vieillir, Delachaux et Niestlé, Neuchâtel, 1971
  • Vivre à l'écoute, Editions de Caux,1984

Distinctions[modifier | modifier le code]

Paul Tournier fut nommé le scientifique le plus chrétien du XXe siècle[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]