Paul Stănescu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paul Stănescu
Illustration.
Fonctions
Sénateur
En fonction depuis le
(3 ans, 3 mois et 14 jours)
Élection 11 décembre 2016
Législature 8e
Groupe politique PSD
Vice-Premier ministre roumain
Ministre du Développement régional et de l'Administration publique[N 1]

(1 an, 2 mois et 21 jours)
Président Klaus Iohannis
Premier ministre Mihai Tudose
Mihai Fifor (intérim)
Viorica Dăncilă
Gouvernement Tudose
Dăncilă
Prédécesseur Sevil Shhaideh
Successeur Eugen Teodorovici (intérim)
Vasile-Daniel Suciu (ro)
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Vișina (ro) (Roumanie)
Nationalité Roumaine
Parti politique PSD
Diplômé de université de Craiova

Paul Stănescu, né le à Vișina (ro), est un homme politique roumain. Membre du Parti social-démocrate (PSD), il est ministre du Développement régional, vice-Premier ministre et ministre du Développement régional, de l'Administration publique et des Fonds européens depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il naît le .

Sénateur[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives roumaines de 2016, il est élu sénateur.

Membre du gouvernement[modifier | modifier le code]

Le , après la démission de Sevil Shhaideh à la suite d'un scandale de corruption[1], il devient vice-Premier ministre et ministre du Développement régional, de l'Administration publique et des Fonds européens.

Mis en minorité lors d'un vote interne du PSD, le , Mihai Tudose démissionne et annonce qu'il n'assurera pas l'intérim à la tête du gouvernement[2]. La nomination de Paul Stănescu comme chef du gouvernement intérimaire est annoncée pour une durée maximale de quarante-cinq jours[3]. Finalement, le président Klaus Iohannis décide de nommer le ministre de la Défense Mihai Fifor[4]. Le jour même, le PSD propose la députée européenne Viorica Dăncilă pour lui succéder[5]. Le , le président Iohannis nomme celle-ci au poste de Premier ministre[6]. Elle prend ses fonctions le 29 janvier[7], devenant ainsi la première femme à diriger un gouvernement en Roumanie[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ministre du Développement régional, de l'Administration publique et des Fonds européens jusqu'au . Il laisse ce dernier portefeuille à Rovana Plumb.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Roumanie évite de justesse une nouvelle crise politique », sur La Presse, (consulté le 16 octobre 2017).
  2. (ro) « Mihai Tudose confirma demisia din functia de premier: Plec cu fruntea sus / Nu voi asigura interimatul/ PSD isi da jos al doilea guvern intr-un an de zile », sur hotnews.ro, .
  3. « Roumanie : démission du Premier ministre social-démocrate », sur Europe 1, (consulté le 15 janvier 2018).
  4. « Roumanie: la gauche en quête d'un Premier ministre », sur Le Point, (consulté le 16 janvier 2018).
  5. « Roumanie: la gauche propose une eurodéputée au poste de Premier ministre », sur Le Point, (consulté le 16 janvier 2018).
  6. « Roumanie : l'eurodéputée sociale-démocrate Viorica Dancila nommée Premier ministre », sur Europe 1, (consulté le 17 janvier 2018).
  7. « Roumanie: le nouveau gouvernement de gauche investi, inquiétudes pour la justice », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 30 janvier 2018).
  8. « Viorica Dancila, première Première ministre de Roumanie », sur RFI, (consulté le 30 janvier 2018).