Paul Sérieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Sérieux
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession PsychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata

Paul Sérieux (1864, Paris - 1947, Paris) est un médecin psychiatre français, élève de Valentin Magnan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'est intéressé aux délires chroniques à évolution systématique. Il a été envoyé en mission dans différents pays et a rédigé un rapport sur les soins prodigués aux aliénés en France, Allemagne, Suisse et Belgique.

Dans l'attente de la création d'un poste de professeur de faculté de médecine à l'université de Fribourg, en Suisse, Paul Sérieux fut nommé médecin à l'asile de Marsens.

Il fut aussi médecin-adjoint à Perray-Vaucluse, puis Villejuif, puis à l'asile de Ville-Évrard puis à celui de Maison-Blanche et a terminé sa carrière à Sainte-Anne.

Il a travaillé avec des épileptiques. Il est le premier à avoir divulgué les travaux de Emil Kraepelin en France. (Classification des maladies mentales et théories de Kraepelin sur la démence précoce). Il a écrit sur les institutions psychiatriques du XVIIe et du XVIIIe siècle.

Il a travaillé avec Capgras.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • avec Mathieu Félix, L'alcool. Composition et effets des boissons alcooliques, l'hygiène de la boisson, la lutte contre l'alcoolisme , Alcan, 1899, collection « Bibliothèque utile » no  CXIV, deuxième édition revue et corrigée, Tampon de la Ligue patriotique contre l'alcoolisme. ASIN B0000DSEO1
  • avec Valentin Magnan, Délire chronique, éditions Masson
  • 1909, avec Joseph Capgras, Les folies raisonnantes ; cet ouvrage présente pour la première fois les « folies raisonnantes » en une systématique de six types de délire, à savoir le délire de persécution, le délire érotomaniaque, le délire de jalousie, le délire de grandeurs, le délire d'interprétation et la quérulence, ou délire de discussion. Sigmund Freud reprendra les quatre premières formes de délire décrites par Sérieux et Capgras dans son étude sur le Président Schreber pour caractériser la paranoïa. Il en exclut le délire d'interprétation et la quérulence.
  • 1915 : Paul Sérieux et Lucien Libert, in: L'Assistance et le traitement des maladies mentales au temps de Louis XVI. Instruction imprimée par ordre et aux frais du gouvernement sur la manière de gouverner et de traiter les Insensés, Paris, Société française d'imprimerie et de librairie, In-8°, 15 p., 1915. Un exemplaire figure à la BNF : cote 8-TE65-162, Tolbiac – Rez-de-jardin – Magasin.
  • Il a écrit un livre consacré au psychiatre Valentin Magnan, qui fut son professeur.

Références[modifier | modifier le code]

  • 1904. L'Année Psychologique.,10, 532 : Paul Sérieux, 1903, Clinique psychiatrique de l’Université de Giessen (Grand Duché de Hesse), Arch. de neurologie, juillet, p. 15-31.

Liens externes[modifier | modifier le code]