Paul Pascal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Pascal.

Paul Victor Henri Pascal (né à Saint-Pol-sur-Ternoise le et mort à Caen le ) est un chimiste français spécialisé dans la chimie inorganique et métallurgique. Ancien élève de l'École normale supérieure et agrégé de sciences physiques en 1905, il initie des travaux en magnétochimie à la Faculté des sciences de Lille. En 1919, il est promu professeur de chimie appliquée et directeur de l'Institut de chimie de Lille, comme successeur d'Alphonse Buisine. Il enseigne la métallurgie et la sidérurgie à l'Institut industriel du Nord (École centrale de Lille) jusqu'en 1927 où il est transféré à l'École centrale Paris.

Il enseigna à la Faculté des sciences de Paris de 1929 à 1938 (chaire de chimie minérale, puis chaire de chimie générale), et fut élu à l’Académie des sciences en 1945. Il a reçu la médaille d'or du CNRS en 1966[1]. Un centre de recherche du CNRS basé sur le campus de Bordeaux porte son nom.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Pascal, Synthèses et catalyses industrielles, fabrications minérales : leçons professées à la Faculté des sciences de Lille, Paris, J. Hermann (réimpr. 1930)
    (notice BnF no FRBNF31063205)
  • Paul Pascal, Métallurgie et sidérurgie : Leçons professées à la faculté des sciences de Lille et à l'Institut industriel du Nord, Paris, J. Hermann, coll. « Institut industriel du Nord », 1920-1921 (présentation en ligne)
  • Paul Pascal, Métallurgie : Leçons professées à la faculté des sciences de Lille et à l'Institut industriel du Nord, t. .1 Préparation des minerais ; t.2 sidérurgie, Lille, G. Janny, coll. « Institut industriel du Nord », , 194 & 332 p., 128 et 173 fig.
  • Paul Pascal, Chimie minérale, Masson, 1931-34 (1re éd. 1958), 20 vol. (ISBN 2-225-57101-5)
  • Paul Pascal, Chimie générale, Masson, , 4 vol.
  • Paul Pascal, Nouveau traité de chimie minérale, Paris, Masson, (réimpr. 1966), 32 vol. :

    « 1. Généralités, air, eau, hydrogène, deutérium, tritium, hélium et gaz inertes ; 2.1. Lithium, sodium ; 2.2. Potassium ; 3. Groupe Ia (suite), rubidium, césium, francium, groupe Ib, généralités, cuivre, argent, or ; 4. Groupe II, glucinium, magnésium, calcium, strontium, baryum, radium ; 5. Zinc, cadmium, mercure ; 6. Bore, aluminium, gallium, indium, thallium ; 7.1. Scandium, yttrium, éléments des terres rares, actinium ; 7.2. Propriétés chimiques des métaux rares ; 8.1. Carbone ; 8.2. Silicium ; 8.3. Germanium, étain, plomb ; 9. Titane, zirconium, hafnium, thorium ; 10. Azote, phosphore ; 11. Arsenic, antimoine, bismuth ; 12. Vanadium, niobium, tantale, protactinium ; 13.1 & 13.2 Oxygène, azote, oxydes, eau oxygénée, la combustion, soufre, sélénium, tellure, polonium ; 14. Chrome, complexes du chrome, molybdène, tungstène, hétéropolyacides ; 15.1. Uranium et transuraniens : uranium ; 15.2. Uranium et transuraniens : combinaisons de l'uranium ; 15.3. Uranium et transuraniens, Transuraniens ; 15.4. Uranium (compléments) ; 15.5. Transuraniens (compléments) ; 16. Fluor, chlore, brome, iode, astate, manganèse, technétium, rhénium ; 17.1. Fer ; 18. Complexes du fer, du cobalt et du nickel ; 19. Ruthénium, osmium, rhodium, iridium, palladium, platine ; 20.1. Alliages métalliques ; 20.2. Alliages métalliques (suite) ; 20.3 Alliages métalliques (suite) »

    (notice BnF no FRBNF37229023)

Références biographiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]