Paul Outerbridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Outerbridge
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Paul Outerbridge, Jr., né le à New York et mort le , est un photographe américain réputé pour ses premières utilisations et expériences en photographie couleur.

Outerbridge est un photographe de mode et commercial, un pionnier et professeur de photographie couleur, et un créateur de photographies de nus érotiques qui ne pouvaient pas être exposées de son vivant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance[modifier | modifier le code]

Paul Outerbridge, Jr. naît le à New York[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est encore adolescent, Outerbridge travaille comme illustrateur et concepteur de théâtre en créant des décors de scène et des éclairages. Après un accident qui lui vaut d'être renvoyé du Royal Canadian Naval Air Service, en 1917, il s'enrôle dans l'armée américaine où il réalise son premier travail photographique.

En 1921, Outerbridge s'inscrit à l'école de photographie Clarence H. White à l'université Columbia. En l'espace d'un an, son travail commence à être publié dans les magazines Vanity Fair et Vogue.

À Londres, en 1925, la Royal Photographic Society invité Outerbridge à exposer dans une exposition personnelle.

Paris[modifier | modifier le code]

Outerbridge se rend ensuite à Paris et se lie d'amitié avec les artistes et photographes Man Ray, Marcel Duchamp et Berenice Abbott. À Paris, il réalise une maquette pour le magazine français Vogue, rencontre et travaille avec Edward Steichen, et construit l'atelier de photographie publicitaire le plus grand et le mieux équipé de l'époque.

En 1929, 12 des photographies d'Outerbridge sont incluses dans la prestigieuse exposition allemande Film und Foto.

New York[modifier | modifier le code]

De retour à New York en 1929, Outerbridge ouvre un studio de production d'œuvres commerciales et artistiques, et commence à rédiger une chronique mensuelle sur la photographie couleur pour l'US Camera Magazine. Outerbridge se fait connaître pour la grande qualité de ses illustrations en couleur, réalisées par un procédé extrêmement complexe de carbone-tri-couleur[2].

En 1937, les photographies d'Outerbridge sont incluses dans une exposition au Museum of Modern Art et en 1940, il a publié son livre phare Photographing in Color, utilisant des illustrations de haute qualité pour expliquer ses techniques[3].

Les études de nu aux couleurs vives d'Outerbridge comprenent des photos fétichistes anciennes et sont trop indécentes selon les standards de l'époque pour être acceptées par le grand public[4]. Un scandale concernant sa photographie érotique conduit Outerbridge à prendre sa retraite en tant que photographe commercial et à s'installer à Hollywood en 1943. Malgré la controverse, Outerbridge continue à contribuer à des reportages photos dans des magazines et à écrire sa chronique mensuelle.

Famille et mort[modifier | modifier le code]

En 1945, il épouse la créatrice de mode Lois Weir et travaille dans leur entreprise de mode commune, Lois-Paul Originals[5].

Il meurt le à Laguna Beach en Californie[1], d'un cancer du poumon[6].

Héritage[modifier | modifier le code]

Un an après sa mort, la Smithsonian Institution organise une exposition personnelle de photographies d'Outerbridge. Bien que sa réputation se soit estompée, les résurgences de la photographie d'Outerbridge dans les années 1970 et 1990 le font périodiquement connaître au public.

En 1987 une rétrospective au centre Georges-Pompidou lui est consacrée[7].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Outerbridge, Paul. Photographing in Color. New York: Random House, 1940.
  • Howe, G. (essay), Robert Glenn Ketchum (editor), Paul Outerbridge Jr.,, Los Angeles, Center for Photographic Studies, (ISBN 0-917992-01-6)
  • Hawkins, G., Howe, G. et Markham, J., Paul Outerbridge Jr. Photographs, New York, Rizzoli, , 159 p. (ISBN 978-0-8478-0281-4)
  • Dines, E. et Howe, G., Paul Outerbridge Jr. : A Singular Aesthetic, Los Angeles, Arabesque Books, (ISBN 0-940872-02-1)
  • Howe, G., Nudes : Paul Outerbridge, Milan, Federico Motta Editore, , 60 pages p. (ISBN 978-88-7179-108-1)
  • Paul Outerbridge: 1896-1958, Paul Outerbridge, Carol McCusker, Elaine Dines-Cox, M. F. Agha, and Manfred Heiting, Editor (1999), (ISBN 978-3-8228-6618-4)
  • Graham Howe, with co-curators Ewing, W. and Prodger, P. Paul Outerbridge: New Color Photographs from Mexico and California, 1948–1955. Nazraeli Press, 2009. (ISBN 978-1-59005-261-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Outerbridge, Paul », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  2. John Szarkowski, Looking at Photographs: 100 Pictures from the Collection of the Museum of Modern Art, Bulfinch,
  3. https://www.newyorker.com/culture/photo-booth/when-color-was-vulgar-paul-outerbridges-avant-gardists-eye
  4. Jeannine Fiedler, Paul Outerbridge, Jr (Munich: Schirmer/Mosel, ).
  5. Elaine Dines-Cox et Carol McCusker, Paul Outerbridge 1896-1958, Londres, Taschen, , p. 23
  6. (en) « ? », Camera Arts,‎ (lire en ligne)
  7. « Outerbridge, Paul », sur ledelarge.fr (consulté le 17 mai 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lynne Warren, « Paul Outerbridge, Jr. », dans Encyclopedia of Twentieth-Century Photography (lire en ligne), p. 1187-
  • (en) Michael R. Peres, « Outerbridge, Paul, Jr. », dans The Focal Encyclopedia of Photography, Taylor & Francis, (ISBN 9781136106132, lire en ligne), p. 280
  • (en) JR, « Paul Outerbridge, Jr. », dans An American Collection, Hudson Hills, (ISBN 9781555951986, lire en ligne), p. 196

Liens externes[modifier | modifier le code]