Paul Ourselin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Ourselin
Paul OURSELIN.jpg
Paul Ourselin lors du cyclo-cross Montbron-Eymoutiers 2018.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
-2012ES Livarot
2013POC Côte de Lumière
2014Sojasun espoir-ACNC
2015-2016Vendée U
Équipes professionnelles
08.2016-12.2016Direct Énergie (stagiaire)
2017-Direct Énergie

Paul Ourselin, né le à Saint-Pierre-sur-Dives (Calvados), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Direct Énergie depuis 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Ourselin commence le cyclisme dès l'âge de sept ans, en catégorie poussin, au club de l'ES Livarot[1]. Il quitte sa Normandie natale pour la Vendée après l'obtention de son BAC en septembre 2012 dans le cadre de ses études en BTS technico-commercial. Il rejoint ainsi le Pôle Espoir de La Roche-sur-Yon. Durant cette période, il est en collocation avec Justin Mottier et côtoie notamment dans sa filière Pierre-Henri Lecuisinier et Lorrenzo Manzin, futurs coureurs de la FDJ, ou encore Guillaume Thévenot, qui sera l'un de ses coéquipiers au Vendée U[2].

En 2013, il passe en catégorie espoirs (moins de 23 ans) au sein du club POC Côte de Lumière. Dans le calendrier de la Coupe de France DN3, il se signale en terminant sixième de la course de Châlus et neuvième du Tour de l'Ardèche méridionale[3]. Il se classe également troisième du Grand Prix cycliste de Machecoul, sixième des Boucles de l'Austreberthe, huitième des Boucles nationales du printemps et dixième du Tour des Mauges.

En 2014, il est recruté par l'équipe Sojasun espoir-ACNC[4]. Sa première partie de saison est gâchée par une chute survenue au Tour de Normandie lui occasionnant une fracture de la clavicule. À peine remis sur pied, il se fait renverser par une voiture à l'entraînement. Il parvient néanmoins à réaliser de bonnes performances à son retour en finissant quatrième de la Classique de l'Eure et sixième du championnat de Bretagne[5] puis sixième du Tour de Seine-Maritime et huitième du Grand Prix de la Saint-Laurent. Des résultats suffisants pour signer un contrat avec le Vendée U[6].

Désormais titulaire de son BTS technico-commercial, il se consacre à plein temps au cyclisme à partir de 2015. Au mois d'avril, il remporte le Circuit du Mené, épreuve réservée aux coureurs de moins de 23 ans, pour sa première victoire depuis deux ans[7]. Cinquième des Boucles de la Loire, il réalise ensuite un bon mois de mai en se classant quatrième de la Vendée Les 3 Rivières, du Tour du Pays Lionnais, cinquième d'une étape sur la Ronde de l'Isard d'Ariège et huitième de l'Essor breton. Durant l'été, il est huitième du Grand Prix de la Saint-Laurent et onzième du Kreiz Breizh Elites avant d'obtenir une prometteuse neuvième place au championnat de France sur route espoirs.

En 2016, il s'impose rapidement au Circuit de la vallée de la Loire, puis sur Nantes-Segré, ses deux premiers succès en élite nationale. Lors de cette dernière course, il franchit la ligne en montrant son brassard rouge sur le bras pour rendre hommage à son ancien équipier Romain Guyot, lauréat des deux dernières éditions de l'épreuve[8]. Il est également deuxième de Manche-Atlantique, devancé dans un sprint à deux par le coureur professionnel Kévin Lebreton. Début avril, il prend la sixième place de la Boucle de l'Artois, manche de la Coupe de France DN1. Peu de temps après, il se distingue en remportant en solitaire Paris-Mantes-en-Yvelines, épreuve figurant au calendrier de l'UCI Europe Tour, avec plus d'une minute d’avance sur ses plus proches poursuivants[9],[10]. Durant le mois de juin, il gagne le classement général du Tour d'Eure-et-Loir, autre épreuve de la Coupe de France DN1[11],[12]. Sur La SportBreizh, il gagne une étape et termine cinquième du classement général.

Au début de l'été 2016, il est le vainqueur du Tour de la Dordogne[13],[14]. Mi-juillet, l'équipe Direct Énergie annonce qu'il sera stagiaire à partir du premier août dans l'effectif, tout comme ses coéquipiers de Vendée U, Simon Sellier et Marlon Gaillard[15]. Il dispute sa première compétition avec les professionnels à l'occasion du Tour du Limousin. Le 21 août, il obtient sa plus grande victoire en devenant champion de France espoirs[16],[17]. Satisfaite de sa bonne saison, l'équipe Direct Énergie lui fait signer un premier contrat professionnel de deux ans[18]. Nouvellement vêtu de son maillot tricolore, il poursuit sur sa bonne dynamique en remportant le Grand Prix Lorient Agglomération[19]. Au mois de septembre, il termine sixième des Trois Jours de Cherbourg, du Prix Marcel-Bergereau et huitième de Jard-Les Herbiers. À 22 ans, il connait ses premières sélections en équipe de France espoirs, lors du Tour du Doubs et du championnat d'Europe sur route espoirs[20].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2016 2017 2018
UCI Europe Tour 780e[21] 1 805e[22] 609e[23]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Michel Ruscitto, « La Grande Interview : Paul Ourselin », sur directvelo.com,
  2. Marie Tiburce, « Sur les traces de leur parrain Paul Ourselin », sur ouest-france.fr,
  3. Pauline Baumer, « Paul Ourselin se révèle en Coupe de France DN3 », sur directvelo.com,
  4. Pauline Baumer, « Paul Ourselin à Sojasun espoir-ACNC », sur directvelo.com,
  5. Dominique Turgis, « Paul Ourselin veut rattraper le temps perdu », sur directvelo.com,
  6. Nicolas Gachet, « Paul Ourselin au Vendée U », sur directvelo.com, (consulté le 16 octobre 2016)
  7. Nicolas Gachet, « Paul Ourselin : « Ça facilite l'intégration » », sur directvelo.com,
  8. Jean-Michel Ruscitto, « Paul Ourselin : « Encore plus d’envie » », sur directvelo.com,
  9. Frédéric Gachet, « Paris-Mantes-en-Yvelines : Classement », sur directvelo.com,
  10. Aurélien Regnoult, « Paris-Mantes-en-Yvelines : Les réactions », sur directvelo.com,
  11. « Tour d'Eure-et-Loir — Ourselin l'heureux élu », sur velo101.com,
  12. Cédric Congourdeau, « Tour d'Eure-et-Loir - Et. 4 : Les réactions », sur directvelo.com,
  13. Alain Douaud, « Cyclisme : un Normand remporte le Tour de la Dordogne », sur sudouest.fr,
  14. Nicolas Mabyle, « Paul Ourselin récompense «l’abnégation» du Vendée U », sur directvelo.com,
  15. Dominique Turgis, « Direct Energie dévoile ses trois stagiaires », sur directvelo.com, (consulté le 16 octobre 2016)
  16. Frédéric Gachet, « Championnat de France - Espoirs : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 16 octobre 2016)
  17. Nicolas Mabyle, « Paul Ourselin : « Savourer ce titre » », sur directvelo.com,
  18. Frédéric Gachet, « Paul Ourselin néo-pro chez Direct Energie en 2017 », sur directvelo.com,
  19. Freddy Guérin, « Paul Ourselin : « Une très belle semaine » », sur directvelo.com,
  20. Jean-Michel Ruscitto, « Paul Ourselin : « La cerise sur le gâteau » », sur dirctvelo.com,
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  23. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]