Paul Ottenheimer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Ottenheimer
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
DarmstadtVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Lieu de détention

Paul Ottenheimer, né le à Stuttgart et mort le à Darmstadt, est un compositeur et chef d'orchestre allemand. Prisonnier dans le ghetto de Theresienstadt, il survit néanmoins à l'Holocauste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Ottenheimer est connu comme compositeur de chansons, de ballades, de musique chorale et d'opérettes. Il travaille comme directeur musical à Augsbourg, Trèves, Linz, Graz, Nuremberg, Prague et Vienne. De 1913 à 1919, il succède à Willem de Haan comme chef d'orchestre principal au Théâtre de Cour de Darmstadt. Ottenheimer dirige la première de Sonnenflammen de Siegfried Wagner à Darmstadt le . De 1926 à 1933, il dirige l'école de l'opéra de Darmstadt ((de) Akademie für Tonkunst). Parmi ses amis, citons Richard Strauss et Felix Weingartner.

Durant le nazisme, Ottenheimer est dénoncé à cause de son origine juive, d'abord par Hans Brückner et Christa Maria dans leurs écrits antisémites Judentum und Musik, puis par Herbert Gerigk et Theophil leur Lexikon der Juden in der Musik . En , il est déporté vers le ghetto de Theresienstadt, où il arrive le . Grâce à l'intervention de Winifred Wagner, il obtient le statut de « prisonniers de premier plan ». Malgré les conditions de vie inhumaines qu'il endure, Ottenheimer réussit à survivre et est libéré en mai par l'Armée rouge.

Il participe à l'Internationale Ferienkurse für Neue Musik puis à la Darmstädter Sezession à Darmstadt. Ses archives sont conservées à l'Universitäts- und Landesbibliothek de Darmstadt.

Œuvres principales (opérettes)[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]