Paul Neuhuys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Neuhuys
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Nationalité
Activité

Paul Neuhuys, né à Anvers le 16 septembre 1897 et mort le 16 septembre 1984, est un poète belge, également auteur d'études critiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Neuhuys est le fils d'un père descendant de peintres néerlandais et d'une mère suisse. Bien que flamand d'origine, il écrit essentiellement en français.
Adhérant au mouvement Dada, il crée, avec Willy Koninck, au début des années 1920, la revue "Ça ira !" qui se veut ouverte aux avant-garde européennes. La revue reçoit les encouragements de Jean Cocteau, Pascal Pia et André Salmon et fait connaitre Fernand Dumont, Michel de Ghelderode, Marcel Lecomte, Marcel Mariën, Henri Michaux, Géo Norge, Clément Pansaers, Charles Plisnier...

Œuvres[modifier | modifier le code]

"Inutilités"; illustrations par Léon Spilliaert

. Prose et poésie

  • La Source et l'Infini (1914)
  • Loin du tumulte (1918)
  • Le Canari et la Cerise (1921)
  • Le Zèbre handicapé (1922)
  • L'Arbre de Noël (1927)
  • Le Marchand de sable (1931)
  • Naissance d'Adonis (1932)
  • Dans le Monde du Sommeil (1933)
  • Zibeline ou ce qui est différé devient indifférent. Pièce en trois actes (1933)
  • Asvlamor (1935)
  • La Fontaine de Jouvence (1936)
  • Fables (1939)
  • Inutilités (1941)
  • Message - Parentales - Message - Tour d'Horizon (1941)
  • Les poivriers de Béotie. Avec neuf dessins et un hors-texte de Jan Vaerten (1941)
  • Le Secrétaire d'acajou (1946)
  • La joueuse d'ocarina (1947)
  • Les Archives du Prieuré (1953)
  • Salutations anversoises. Florilège. Préface par Norge. (1954)
  • La Draisienne de L'Incroyable (1959)
  • Le Carillon de Carcassonne (1961)
  • Le Cirque Amaryllis (1963)
  • L'Herbier magique d'Uphysaulune (1972)
  • On a beau dire (1921-1977) - anthologie
  • Octavie. Place Verte - Le Spéculum d'Euclide - Octavie- Le Cinéma du Samedi (1977)
  • L'Agenda d'Agénor. Bel Aubepin ravi. Que sont nos amis devenus... (1984)

Essais et anthologies critiques[modifier | modifier le code]

  • Juvenilia (Anthologie de l'enfant) , 1932
  • Mémoires à dada, Le Cri, Bruxelles, 1996
  • Soirées d'Anvers. Notes et essais, Pandora, Gand, 1997
  • Dada ! Dada ? Poèmes 1920-1977, traduit et postfacé par Henri-Floris Jespers, Uitgeverij Jef Meert, Anvers, 2000

Liens externes[modifier | modifier le code]

Fondation ça ira