Paul Nadar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Nadar
Image dans Infobox.
Paul Nadar, Autoportrait (1888).
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Lieu de travail
Père
Distinction

Paul Tournachon, dit Paul Nadar, est un photographe français, né le à Paris où il est mort le .

Il est le fils de Félix Tournachon, dit Nadar (1820-1910), et le neveu d'Adrien Tournachon, dit « Nadar jeune » (1825-1903).

Paul photographié avec des samouraïs de la Mission Ikeda en 1863.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reportage photographique de Paul et Félix Nadar sur Chevreul.

Paul Nadar est le fils de Félix Tournachon (dit Nadar). Suivant les pas de son père, Paul se lance dans la photographie, ce qui est l'occasion d'une collaboration étroite entre les deux hommes, qui ont notamment partagé leur atelier et réalisé ensemble une série de photographies du chimiste Eugène Chevreul en 1886. Toutefois, des divergences artistiques apparaissent entre le père et le fils. Tandis que Félix privilégie les poses solennelles et graves, son fils a une conception plus fantaisiste de la photographie. Paul utilise parfois des trucages et s'intéresse davantage aux gens du spectacle[1].

La cantatrice Lucy Arbell photographiée par Paul Nadar.

Paul Nadar réutilise le pseudonyme Nadar avec la permission de son père[2], mais cette fois en y ajoutant son prénom, tandis que son père l'utilisait seul.

Il est enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise (36e division).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nadar : La Norme et le caprice au Château de Tours », rétrospective Félix et Paul Nadar, exposition organisée par le Jeu de paume au château de Tours, sur lintermede.com, (consulté le )
  2. Daniel Girardin, Christian Pirker, Yaniv Benhamou, Christophe Blaser, Charlotte Mailler et al., Controverses, une histoire juridique et éthique de la photographie, Actes sud, Musée de l'Élysée, , 319 p. (ISBN 978-2-7427-7432-6, OCLC 470980595), p. 24-25

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne-Marie Bernard (introduction, choix des photographies et des textes cités) et Claude Malécot, L'odyssée de Paul Nadar au Turkestan, 1890 : photographies de Paul Nadar, Paris, Ed. du Patrimoine, , 269 p. (ISBN 978-2-85822-869-0)
  • Anne-Marie Bernard, Le monde de Proust vu par Paul Nadar, préface de Pierre-Jean Rémy, texte revu et augmenté du catalogue de l'exposition « Le monde de Proust, photographies de Paul Nadar » (Paris, Hôtel de Sully, 1991), Éditions du Patrimoine, 1999 (ISBN 2-85822-307-6)
  • William Howard Adams, En souvenir de Proust : les personnages du Temps perdu photographiés par Paul Nadar, traduction par Milena Hrdina de A Proust souvenir, la Bibliothèque des arts, 1985

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :