Paul Masseron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Masseron.
Paul Masseron
Fonctions
Conseiller de gouvernement pour l’Intérieur de Monaco
Prédécesseur Philippe Deslandes
Successeur Patrice Cellario
Biographie
Nom de naissance Paul Marie Masseron
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Landerneau, Finistère (France)
Nationalité française
Diplômé de ENA

Paul Marie Masseron, né le à Landerneau, est un préfet français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (IEP Paris) et ancien élève de l’ENA (promotion Guernica sortie en 1976). Il est également capitaine de vaisseau de réserve de la Marine nationale.

Carrière préfectorale[modifier | modifier le code]

Sous-préfet d’Ussel de 1977 à 1981, il revient en Corrèze à titre de directeur général des services du conseil général en 1985.

En 1987, il est nommé préfet de la Corrèze, alors le plus jeune de France. Il poursuit sa carrière comme préfet de l'Orne en 1989, de l'Allier en 1993, de la Vendée en 1998 et du Haut-Rhin en 2001. Enfin, de 2004 à 2006, il occupe les fonctions d'adjoint au secrétaire général du ministère de l'Intérieur et de directeur de la modernisation et de l'action territoriale.

Plusieurs fois en poste en Corrèze, département qui a compté Jacques Chirac parmi ses élus locaux, Paul Masseron a été qualifié de « préfet chiraquien »[1].

Fin de carrière à Monaco[modifier | modifier le code]

En 2006, il est détaché auprès de la principauté de Monaco et nommé conseiller de gouvernement pour l’Intérieur par ordonnance souveraine du 5 avril prise par le prince Albert II[2]. Il succède à ce poste à un autre Français, Philippe Deslandes.

À ce titre il est chargé de la sécurité lors du mariage du prince avec Charlène Wittstock célébré les 1er et 2 juillet 2011[3]

En 2012, la principauté compte un policier pour 65 habitants[4]

Par décret du président de la République en date du 3 février 2015, il est admis à faire valoir ses droits à la retraite à compter du 4 avril 2015. Il est remplacé dans ses fonctions par le monégasque Patrice Cellario[5].

Il est à présent conseiller du président de l'AS Monaco Football Club et vice-président de l'AS Monaco Basket SA, équipe professionnelle de Pro A.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marc Leclerc, « Monaco : des imprudences de la police ont nourri la rumeur », Le figaro, 30 juin 2011.
  2. « Paul Masseron a pris ses fonctions en principauté », lepetitjournal.com, consulté le 21 mai 2013.
  3. Cédric Verany, « Paul Masseron, le monsieur sécurité du mariage princier », Nice-Matin, 18 mai 2011
  4. Interview de Paul Masseron : « La sécurité est une priorité absolue du prince », le Parisien, 21 octobre 2012
  5. « Paul Masseron laisse sa place à Patrice Cellario le 4 avril », Monaco Matin, 24 mars 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Biographie de Paul Masseron sur le Who’s Who in France en ligne (accès payant)
  • S.A.S. le Prince Albert II en visite dans les locaux du Centre National de Gestion de Crise » vidéo de 1 minute 51 secondes publiée sur YouTube le 21 janvier 2013 par « GouvMonaco » ; présentation : « S.A.S. le Prince Albert II accompagné de S.E.M. Michel Roger, Ministre d’État et des conseillers de gouvernement pour l’Intérieur M. Paul Masseron et pour l’Urbanisme et la Construction Mme Marie-Pierre Gramaglia ont visité les nouveaux locaux du Centre National de Gestion de Crise inauguré en novembre dernier. Installé au sein du nouveau bâtiment du Conseil national, cet outil très performant destiné la protection de la population, permet à la Principauté de faire face efficacement aux crises majeures qui pourraient survenir en aidant, notamment, à la bonne coordination de cellules dédiées spécifiquement à certains risques. »