Paul Manuce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant une personnalité italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Paul Manuce
Paolo Manuzio (1512-1574).jpg

Paolo Manuzio

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieux de travail
Activités
Père
Mère
Maria Torresano (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Frères
Marco Manuzio (d)
Antonio Manuzio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sœur
Alda Manuzio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Paul Manuce, forme francisée du nom de Paolo Manuzio (en latin Paulus Manutius) (), est un imprimeur et humaniste vénitien.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de son père Alde Manuce, le beau-frère et le beau-père de celui-ci, Andrea (it) et Gianfrancesco Torresani d'Asola, recueillent les trois enfants d'Alde chez eux et continuent à faire fonctionner l'imprimerie, Paul n'ayant alors que 3 ans.

Paul Manuce est un humaniste, éditeur lui-même des textes de l'Antiquité et auteurs d'études sur l'histoire antique. Il est un spécialiste de Cicéron, dont il édite et réédite les textes, parfois accompagnés de ses propres commentaires. Son premier livre, en 1533, est sa propre édition des Lettres à Atticus de Cicéron. Il travaille aussi avec de nombreux érudits dont :

Paul Manuce est en particulier celui qui a développé et popularisé en Italie l'édition de lettres d'érudits, princes, hommes de lettres ou d'Église de son temps. En 1564, il est appelé à Rome pour diriger l'imprimerie pontificale, qui prend le nom de Stamperia del popolo romano (it).

Son fils Alde le Jeune fait fonctionner la maison d'imprimerie vénitienne après le départ de son père.

Sources imprimées[modifier | modifier le code]

De gli elementi e di molti loro notabili effetti, 1557
  • Antiquitatum romanarum Pauli Manutii libri duo, unus De legibus, alter De senatu, Venise, Paolo Manuzio, 1557, Cologne, Walther Fabricius et Johann Gymnicus, 1570. — L'édition en ligne est celle de Cologne, 1582.
  • Epistolarvm libri V. Quinctio numper additio. Eiusdem quæ præfationes appellantur, Venise, Paolo Manuzio, 1561.
  • Paulli Manutii epistolarum libri XII. uno nuper addito. Eiusde quae præfationes appellantur, Venise, Apud Hieronymum Polum, 1582.
  • Adagia Optimorum Vtrivsque Linguae Scriptorum Omnia, Qvæcvnqve Ad Hanc Vsqve diem exierunt / Pavli Manvti stvdio, Cornelius Sutor, Lazare Zetzner, 1603

Correspondance[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Francesco Barberi, Paolo Manuzio e la Stamperia del Popolo Romano (1561-1570). Con documenti inediti, Rome, Cuggiani, 1942
  • Antoine-Augustin Renouard, Annales de l'imprimerie des Alde ou histoire des trois Manuce et de leurs éditions, 3e  éd., Paris, Jules Renouard, 1834. (Fac-similé : Oak Knoll, 1991)
  • (it) Tiziana Sterza, « Manuzio, Paolo », dans Dizionario Biografico degli Italiani, vol. 69, Rome, Istituto dell'Enciclopedia Italiana, 2007
  • (it) Tiziana Sterza, « Paolo Manuzio editore a Venezia », dans Acme, Annali della Facoltà di Lettere e Filosofia dell'Università degli studi di Milano, vol. 61, 2, 2008, p. 123–167