Paul Magnin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Magnin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
(82 ans)
Nationalité
Activité

Paul Magnin (né le [1]) est un sinologue et directeur de recherche au CNRS, où il est membre du « Groupe de sociologie des religions et de la laïcité »[2].

Il est connu pour être un spécialiste du bouddhisme chinois. Il a travaillé sous la direction de André Bareau. Il est également professeur invité à la Faculté de théologie du Centre-Sèvres (Paris) et de même pour la Faculté de théologie de Lyon. Il est enfin membre de l'Université bouddhique européenne.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages et direction d'ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Bouddhisme, unité et diversité. Expériences de libération, Paris, Cerf, , 763 p. (ISBN 978-2-204-07092-8, présentation en ligne), p. 100-102
  • Paul Magnin (dir.), L’intelligence de la rencontre du bouddhisme. Actes du colloque du 11 octobre 2000 à la fondation Singer Polignac : « La rencontre du bouddhisme et de l’Occident depuis Henri de Lubac », Paris, Cerf, , 208 p. (ISBN 2-204-06726-1, présentation en ligne)
  • La vie et l’œuvre de Huisi (515-577). Les origines de la secte bouddhique chinoise du Tiantai, Paris, EFEO, (1re éd. 1979), 290 p. (ISBN 978-2-855-39066-6)

Chapitres d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • « L’analyse bouddhique », dans Michel Meslin, Alain Proust et Ysé Tardan-Masquelier, La quête de guérison. Médecine et religions face à la souffrance, Paris, Bayard, , 147-175 p.
  • « Le pèlerinage dans la tradition bouddhique chinoise », dans Jean Chélini et Henry de Branthomme (Dir.), Histoire des pèlerinages non chrétiens. Entre magique et sacré: Le chemin des dieux, Paris, Hachette, , 538 p. (ISBN 978-2-010-11605-6), p. 278-310
  • « L’orthodoxie en question: Une étude du Soutra de la concentration la plus profonde et souveraine (Zui miaosheng dingjing) », dans Catherine Despeux (Dir.), Bouddhisme et lettrés dans la Chine médiévale, Paris-Louvain, Peeters, , 374 p. (ISBN 9042-91138-7)
  • « Le bouddhisme en Chine », dans Frédéric Lenoir et Ysé Tardan-Masquelier, Encyclopédie des religions, Paris, Bayard, (1re éd. 1997), 2513 p. (ISBN 978-2-227-01100-7)

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • « Moralité bouddhique et éthique chrétienne », Revue d'éthique et de théologie morale, no 217,‎ 01/06 2001
  • « La coproduction conditionnée selon l'école chinoise Huayen », in Les Cahiers bouddhiques n° 2, 2005, UBE.
  • « Le bouddhisme ou le dépassement de l'expérience religieuse », Transversalités, no 67,‎
  • « Le divertissement dans le bouddhisme chinois, entre ascèse et "moyens appropriés" », Extrême-Orient, Extrême-Occident,‎ , p. 31-62 (DOI https://doi.org/10.3406/oroc.1998.1054)
  • « Le bouddhisme et la dépossession du Soi », Études, vol. 386,‎ , p. 515-526 (lire en ligne, consulté le )
  • « Le bouddhisme et l'expérience mystique », Études, vol. 386,‎
  • « Le vrai défi du bouddhisme à l'Occident chrétien », Études, vol. 376,‎
  • « La sainteté dans le Bouddhisme », La Vie spirituelle, no 683,‎
  • « Le discours de libération de l'homme : quelques traits caractéristiques de l'évolution du bouddhisme au sein de la tradition chinoise : nirvana, nature de Buddha et culte d'Amitaba », Extrême-Orient, Extrême-Occident « Une civilisation sans théologie ? », no 6,‎ , p. 95-102 (DOI https://doi.org/10.3406/oroc.1985.920)
  • « VACUITÉ, notion de », sur Encyclopædia Universalis [en ligne], s.d. (consulté le )

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice de la BnF
  2. « Paul Magnin », sur Encyclopaedia Universalis [En ligne] (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]