Paul Le Rolland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Le Rolland
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Autres informations
Distinction

Paul Le Rolland est surtout connu pour avoir été nommé directeur de l'Enseignement technique au ministère de l'Éducation nationale par le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) présidé par Charles de Gaulle, cela dès la création de cette Direction à l'automne 1944 sous l'autorité de René Capitant ministre de l'Éducation nationale. Il a exercé cette fonction de 1944 à 1947 et a de ce fait participé es qualités à la Commission de réforme de l'enseignement dont le projet de juin 1947 est appelé Plan Langevin-Wallon.

Directeur de l'Enseignement technique alors membre du PCF[1], il a reçu mission en 1944 de réorganiser et de développer ce secteur de l'Éducation nationale. Et notamment de transformer les centres de formation professionnelle (CFP) du Régime de Vichy en centres d'apprentissage qu'il va s'efforcer, par ailleurs, de multiplier pour former en nombre croissant les ouvriers et employés qualifiés dont la France a besoin.

Biographie universitaire succincte[modifier | modifier le code]

Physicien docteur d'État en 1922, il a soutenu sa thèse sous la direction du professeur Gabriel Lippmann à qui a été décerné le prix Nobel de physique en 1908. Paul Le Rolland devient alors professeur à l'Université de Rennes. Puis, en 1927, il est recruté comme professeur à l'Institut polytechnique de l'Ouest (IPO) à Nantes par le directeur Aymé Poirson. Il y reçoit en 1931 le « prix Montyon » de l'Académie des sciences. Institut polytechnique de l'Ouest dont il sera à son tour le directeur de 1934 à 1944 jusqu'à sa nomination à Paris à la tête de la Direction de l'enseignement technique du ministère de l'Éducation nationale.

Directeur de l'enseignement technique, il développera notamment ses conceptions sur la portée universelle de la culture technique dans deux articles de la revue « Technique, Art » (juin-juillet 1947) dont sont extraites les deux citations suivantes : « Il n'y a qu'une jeunesse, il ne doit y avoir qu'une école et une liaison intime, profonde, doit être réalisée entre tous les ordres d'enseignement » et « Notre enseignement technique va de plus en plus imprégner les autres ordres d'enseignement, fraternellement uni à eux et dans la pleine conscience du rôle qu'il a à jouer sur le plan général de la formation humaine. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrice Pelpel et Vincent troger, 2e alinéa page 88 in Histoire de l'enseignement technique, Éditions L'Harmattan, Paris, 2001, 315 p., (ISBN 2-7475-1455-2)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vincent Pelpel et Vincent Troger, Histoire de l'enseignement technique, Éditions L'Harmattan, Paris, 2001, 315 p., (ISBN 2-7475-1455-2)
  • Virginie Champeau, article pages 156 à 162 in Quaderns d'Historia de l'Enginyera, Volum V, 2002-2003

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Centre d'apprentissage

Institut polytechnique de l'Ouest

Plan Langevin-Wallon

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] par Virginie Champeau qui y retrace la carrière universitaire de Paul Le Rolland pages 156 à 162 in Quaderns d'Historia de l'Enginyera, Volume V, 2002-2003.
  • [2] site du Lycée Paul Le Rolland de Drancy dont la partie « historique » retrace la biographie de celui qui a donné son nom au lycée.