Paul Landormy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Landormy
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Paul Charles-René Landormy est un philosophe, musicologue et critique musical français né le à Issy-les-Moulineaux et mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Condisciple d'Alain au lycée Michelet, il est admis en 1888 au concours d'entrée à l'École normale supérieure, puis reçu huitième à l'agrégation de philosophie en 1892[1], il apprend le chant avec le ténor italien Giovanni Sbriglia et la basse française Pol Plançon.

Il organise avec Romain Rolland, normalien de la promotion 1886 Lettres, une série de conférences sur l'histoire de la musique à l'École des hautes études sociales en 1902, puis y crée un laboratoire d'acoustique qu'il dirige durant trois ans (1904-1907).

Critique musical à La Victoire et au Figaro, il publie aussi des articles dans L'Action française, Le Temps et diverses revues.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Socrate, Paris, Delaplane, 1901
  • Descartes, Paris, Delaplane, 1902
  • Histoire de la musique, Paris, Delaplane, 1910 (a fait l'objet de plusieurs rééditions, revues et augmentées)
  • Brahms, Paris, Alcan, 1920
  • « Faust » de Gounod : : étude historique et critique, analyse musicale, Paris, Mellottée, 1922
  • Bizet, Paris, Alcan, 1924
  • La vie de Schubert, Paris, Gallimard, 1928
  • Albert Roussel (1869-1937), Paris, 1937
  • Gluck, Paris, Gallimard, 1941
  • Gounod, Paris, Gallimard, 1942
  • La musique française, Paris, Gallimard, 1943-1944 (3 volumes : De la Marseillaise à la mort de Berlioz ; De Franck à Debussy ; Après Debussy)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]