Paul Guiraudet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Guiraudet
Naissance
Paris (France)
Décès (à 48 ans)
Nationalité Drapeau : France français
Domaines Mathématiques -Mécanique
Institutions Faculté des sciences de Lille
École des arts industriels et des mines
Institut industriel du Nord
Diplôme École normale supérieure

Alexandre Paul Emile Guiraudet, né à Paris le et mort à Paris 1er le [1],[2], est un mathématicien français, normalien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure (rue d'Ulm — Paris), il devient professeur au lycée Saint Louis (Paris), puis professeur adjoint de Gabriel Alcippe Mahistre, à la chaire de mathématiques de la faculté des sciences de Lille en 1856, où il assure le cours de calcul différentiel et intégral. Au décès de Mahistre en 1860, il devient son successeur et assure les cours de mathématiques et de mécanique, développant l'enseignement de la transmission mécanique et des machines à vapeur. Outre son cours à la faculté des sciences, Guiraudet fait un rapport sur la formation d’ouvriers à l'École des chauffeurs mécaniciens et conducteurs de machines à vapeur de Lille[3] et assure un cours spécial à l'École des arts industriels et des mines à la suite de Mahistre. À partir de 1872, il assure un cours de mathématiques pures et appliquées[4] à l'Institut industriel du Nord (École centrale de Lille). Il est par ailleurs recteur de l'Académie de Toulouse et chevalier de la Légion d'honneur[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Publications de Paul Guiraudet
    • Paul Giraudet, Enseignement spécial et professionnel: Principes de mécanique expérimentale et appliquée, t. 2, Paris, V. Masson, (notice BnF no FRBNF30561087, lire en ligne)
    • Paul Giraudet, Étude sur les principes de la cristallographie géométrique, Lille, impr. de Danel, (notice BnF no FRBNF30561080)
    • Paul Giraudet, Recherches sur le mouvement d'un point libre rapporté à des coordonnées curvilignes, Aperçu historique au sujet des problèmes auxquels s'applique le calcul des variations, jusqu'aux travaux de Lagrange : Thèses présentées à la Faculté des sciences de Paris, Paris, impr. de Guiraudet et Jouaust, (notice BnF no FRBNF30561089, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Paul Guiraudet (1826-1874) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 12 février 2018)
  2. Archives de Paris, acte de décès n°1066 dressé le 09/11/1874, vue 12 / 31
  3. Mémoires de la Société impériale des Sciences de Lille - 1865
  4. Henri Bourdon, Monographie historique de l'Institut industriel du Nord de la France, par Henri Bourdon, Ingénieur IDN, inspecteur principal et chef de service des travaux municipaux de la ville de Lille, Lille, Institut industriel du Nord de la France, coll. « L'Élève-ingénieur. Journal hebdomadaire des élèves de l'Institut industriel du Nord de la France (I.D.N.) », (lire en ligne), p. 14
    (notice BnF no FRBNF32766138)
  5. Base Léonore

Sources[modifier | modifier le code]