Paul Gondard (sculpteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gondard.
Paul Gondard
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Frère

Paul Gondard, né à Marseille le , et mort dans la même ville le , est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Gondard entre à l'école des beaux-arts de Marseille où il est l'élève d'Émile Aldebert et de Marius Guindon. Il participe aux grandes manifestations de l'entre-deux-guerres, telle que l'Exposition coloniale de Marseille de 1922. Il entre à l'Académie de Marseille en 1950. Sa sœur, Jeanne Gondard, épouse en 1897 le sculpteur François Carli. Il est inhumé à Marseille au cimetière Saint-Pierre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En 1926, il réalise le Monument aux morts de la vallée du Queyras. Il exécute ensuite un Monument à Edmond Rostand. En 1934 il réalise le Monument à Ernest Reyer qui représente le compositeur concentré méditant sur un fauteuil monolithe. Le montant droit de ce fauteuil est orné d'un portrait féminin évoquant Salammbô, la dernière œuvre du compositeur ; sur le montant gauche est sculpté le portrait de Sigurd, œuvre de Reyer présentée lors de l'inauguration du nouvel opéra municipal de Marseille en 1924.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Académie de Marseille, Dictionnaire des marseillais, Edisud, Marseille, 2001, p. 168, (ISBN 2-7449-0254-3)
  • Adrien Blés, Dictionnaire historique des rues de Marseille, Éd. Jeanne Laffitte, Marseille, 1989, p. 174, (ISBN 2-86276-195-8)
  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte,‎ (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412), p. 227.