Paul Glotin (1933-2011)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Glotin.

Paul Glotin est une personnalité du monde viticole né à Bordeaux le et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Yves Glotin, il suit ses études au lycée Saint-Joseph de Tivoli à Bordeaux, au lycée Condorcet et au lycée Saint-Louis à Paris, et sort diplômé de l'École nationale supérieure d'électronique et d'hydraulique de Toulouse et de l'IAE de Bordeaux.

Rentré dans l'entreprise familiale Marie Brizard en 1962 comme ingénieur chef de fabrication, il en devient directeur général adjoint en 1970, administrateur-directeur général en 1974, directeur général du directoire en 1976, puis président-directeur général en 1987 (le conseil de surveillance était présidé par son frère Philippe Glotin). Il mena l'entrée de la société à la bourse de Paris.

Propriétaire du Château Goudichaud à Saint-Germain-du-Puch, il devient maire de la commune en 1977.

Président-fondateur du Groupement des producteurs des Graves de Vayres en 1966, il devient président du Syndicat viticole des Graves de Vayres en 1969, président de la Fédération des grands vins de Bordeaux de 1975 à 1982, administrateur de l'Institut national des appellations d'origine en 1976, président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux en 1971, président de la Fédération des Syndicats du commerce en gros des vins et spiritueux de Bordeaux et de la Gironde, vice-président en 1986, puis président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux de 1992 à 1994.

En 1994, Glotin rassembla autour de lui les chefs d'entreprises et notables bordelais soutenant la candidature d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux[1],[2]. Impliqué dans la vie économique et politique locale, il lança également l'« Association du Grand Bordeaux »[3].

Glotin fut également conseiller du commerce extérieur de la France, membre de l'Union des ingénieurs d'Aquitaine, président de la Caisse régionale du Crédit agricole du Libournais de 1994 à 1996, de l'Apave Sud en 1994 et de l'Assemblée générale constitutive de l'Observatoire de l'immobilier de Bordeaux (OIE) en 1991.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]