Paul Gascoigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paul Gascoigne
Image illustrative de l’article Paul Gascoigne
Biographie
Nom Paul John Gascoigne
Nationalité Britannique
Nat. sportive Anglais
Naissance (54 ans)
Newcastle (Angleterre)
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 1984-2004
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1980-1985 Newcastle United
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1984-1988 Newcastle United 104 0(25)
1988-1992 Tottenham Hotspur112 0(33)
1992-1995 Lazio Rome 043 00(6)
1995-1998 Glasgow Rangers 104 0(39)
1998-2000 Middlesbrough FC 048 00(4)
2000-2002 Everton FC 038 00(1)
2002 Burnley FC 006 00(0)
2003 Gansu Tianma 004 00(2)
2004 Boston United005 00(0)
1984-2004Total464 (110)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1987-1988 Angleterre espoirs 012 00(5)
1989 Angleterre B 004 00(1)
1988-1998 Angleterre 057 0(10)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2005 Kettering Town FC 0v 0n 1d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Paul Gascoigne, né Paul John Gascoigne[1] le , est un footballeur professionnel anglais aujourd'hui retraité[2]. Jouant au poste de milieu de terrain offensif dans différents clubs anglais, italiens et écossais, il est sélectionné à 57 reprises en équipe d'Angleterre de football avec laquelle il participe à la Coupe du monde de football de 1990 et à l'Euro 1996. Il fait partie du Rangers FC Hall of Fame.

Il est surnommé « Gazza ». Sa carrière est en partie gâchée par un caractère fantasque et un problème récurrent avec l'alcool. Son immense popularité est en partie due à ses larmes versées à la suite d'un carton jaune qui le priva d'une éventuelle finale lors de la demi-finale de la Coupe du monde 1990 en Italie, demi-finale remportée par la RFA aux tirs au but.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Paul Gascoigne naît dans le quartier de Dunston, Tyne and Wear à Newcastle en Angleterre. Il est le fils de John et Carol Gascoigne et le deuxième enfant d'une fratrie de quatre enfants.

Gascoigne commence le football à l'âge de quatre ans, jouant dans la rue et les parcs des alentours de son domicile. Il joue ensuite pour l'équipe de son école, la Brighton Avenue Primary School, l'équipe de Gateshead des moins de 8 ans et plus tard pour le Redheugh Boys' Club même s'il n'a pas l'âge minimum pour y pratiquer son sport favori.

Gascoigne intègre ensuite les équipes des Breckenbeds Junior High School et Heathfield Senior High School, deux écoles situées dans le quartier de Low Fell à Gateshead.

Il commence à se faire remarquer par les recruteurs des grands clubs anglais. Il obtient coup sur coup de passer des tests de recrutement dans les clubs d'Ipswich Town, Middlesbrough FC et Southampton FC. Il échoue à chaque fois. En revanche, il signe en 1980 un contrat de scolaire avec le club de Newcastle United.

À l'école il est surpris en train de signer un autographe en cours de géographie, arguant du fait qu'il va devenir un footballeur célèbre. Son professeur, M. Hepworth, lui répond que « seulement un footballeur sur un million devient un footballeur professionnel ». Paul Gascoigne signe un contrat d'apprenti avec Newcastle en 1983. Il joue alors dans l'équipe des jeunes dirigée par Colin Suggett. C'est aussi à cette époque que se forge son surnom de « Gazza ».

Alors que ses premières années de footballeurs sont jalonnées de succès, son enfance hors du football est marquée par l'instabilité et la tragédie. À sa naissance, le jeune Paul partage avec sa famille une maison d'accueil de la ville avec salle de bain commune pour tous les occupants[3] puis déménage régulièrement pendant toute son enfance.

Quand il atteint l'âge de dix ans, son père déménage en Allemagne pour chercher du travail. Paul assiste à la mort de Steven Spraggon, le petit frère d'un de ses amis, tué lors d'un accident de la route. Son père lui-même est hospitalisé pendant huit mois à cause d'une hémorragie cérébrale.[4] Dans son autobiographie, Gascoigne signale que c'est à cette époque qu'il commence à souffrir de trouble obsessionnel compulsif. Il commence aussi à jouer aux machines à sous ou à voler des bonbons chez les marchands de journaux, moins pour le produit du vol lui-même que pour l'excitation que cela engendre.

À l'âge de quatorze ans, il expérimente pour la première fois la consommation d'alcool au point d'en être saoul[5].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Newcastle United (1980-1988)[modifier | modifier le code]

Paul Gascoigne fréquente les équipes de jeunes à partir de 1980 et signe un contrat d'apprenti en 1983. Dès la saison 1984-1985, il devient le capitaine de son équipe et remporte la Coupe d'Angleterre des jeunes (la FA Youth Cup). Il marque deux fois lors du match retour de la finale disputée contre Watford FC. Le manager de Newcastle, Jack Charlton le sélectionne alors pour être remplaçant lors du derby de la Tyne contre Sunderland AFC. Il suit la rencontre depuis le banc, sans possibilité d'entrer sur le terrain.

Gascoigne fait ses grands débuts en équipe première le en entrant comme remplaçant lors d'un match contre Queens Park Rangers. Il signe peu après son tout premier contrat professionnel et continue à faire quelques apparitions en équipe première. Willie McFaul succède à Charlton au poste d'entraîneur. C'est lui qui offre à Gascoigne sa première titularisation chez les professionnels lors de la journée d'ouverture du championnat 1985-1986 à Southampton FC. Il marque son premier but à St James' Park contre Oxford United lors d'une large victoire de Newcastle sur le score de 3 buts à 0. Au total, pour sa première saison chez les professionnels, il marque huit buts. Newcastle termine à la 11e place de la première division anglaise. Gascoigne voit sa renommée grandir lorsqu'il fait la couverture du Rothmans Football Yearbook.

La carrière naissante de Gascoigne semble se développer en même temps que sa capacité à s'attirer des ennuis. Après un accident de voiture doublé d'un délit de fuite avec un de ses compagnons de beuverie, il écope de 260 £ d'amende et d'un retrait de huit points sur un permis de conduire qu'il n'a pas encore. Il s'attire à plusieurs reprises les foudres de la direction de Newcastle United. Son ascension dans les équipes de jeunes du club est constamment mise en parallèle avec ses problèmes de poids et de comportement.

Gascoigne a de son côté des doutes sur les ambitions du club, en particulier lorsque celui-ci vend Chris Waddle. Il dispute au total 104 matchs sous le maillot noir et blanc de Newcastle et marque 25 buts. Au terme de la saison 1987-1988, il est nommé meilleur jeune joueur du championnat et deux offres de recrutement sont faites par Manchester United et Tottenham Hotspur. La volonté de Gascoigne est pourtant de jouer avec le Liverpool FC, mais aucune offre en provenance des Reds n'arrive. Après avoir promis verbalement à Alex Ferguson de signer pour les diables rouges, il opte finalement pour Tottenham. Il signe un contrat pour un montant record de 2 000 000 de livres sterling. Ce record ne tient que quelques semaines, rapidement battu par le transfert de Tony Cottee de West Ham United à Everton FC pour 2,3 millions £.

Dans son autobiographie parue en 1999, Ferguson déclare que Tottenham a réussi à arracher Gascoigne à Manchester en achetant une maison pour sa famille démunie[6]. Ferguson admet aussi que cet échec dans le recrutement de Gazza est un de ses plus grands regrets[7].

Tottenham Hotspur (1988-1992)[modifier | modifier le code]

C'est à Tottenham, sous la direction de Terry Venables, que Paul Gascoigne devient un joueur de classe internationale. Il était un joueur trapu, puissant, n'hésitant pas à se mesurer aux défenseurs les plus rugueux. Il apprend à combiner son talent offensif et ses qualités de ténacité et de mouvement. Lors de ses deux premières saisons à Londres, il aide son club à se maintenir en haut du classement de première division avec une sixième place suivie d'une place sur le podium avec une belle troisième place. Au cours de ces deux saisons, il dispute 75 matchs toutes compétitions confondues et marque 14 buts. En 1990-1991, Tottenham atteint la finale de la Coupe d'Angleterre de football. Gascoigne inscrit six buts sur la route vers la finale, et notamment un spectaculaire coup-franc en demi-finale contre Arsenal FC à Wembley.

La finale de la Cup se joue contre Nottingham Forest. Elle s'avère désastreuse pour Gascoigne car il y est gravement blessé. Avant d'entrer sur le terrain Gascoigne s'est mis d'accord avec le club italien de la Lazio Rome en vue d'un transfert à l'intersaison. L'accord porte sur une somme de 8,5 millions £. Après quelques minutes de jeu, Gascoigne commet une faute sur Gary Charles, mais c'est lui qui ne se relève pas à cause d'une grave entorse du genou droit avec rupture des ligaments croisés. Tottenham remporte la Coupe en battant Nottingham dans les arrêts de jeu.

À la suite de sa blessure, Gascoigne rate toute la saison 1991-1992. Sa blessure est aggravée à l'automne 1991 par un accident en boite de nuit. Son absence s'avère ainsi beaucoup plus longue qu'imaginée au lendemain de la finale de la Cup[8].

La saga du transfert de Paul Gascoigne vers la Lazio fait les choux gras de la presse à scandale anglaise tout au long de l'année 1991, occultant même parfois l'actualité nationale pourtant en pleine récession économique et montée du chômage[9].

Lazio Rome (1992-1995)[modifier | modifier le code]

Paul Gascoigne rejoint finalement La Lazio Rome pour une somme de 5 500 000 £. Il fait ses grands débuts en Italie le lors d'un match télévisé en Italie comme au Royaume-Uni contre le Genoa.[10]

Lors de sa première saison à Rome, Gascoigne peine à conserver le niveau qui était le sien à Tottenham. Sa forme physique est trop inconstante. Il marque son premier but à la 89e minute du derby romain contre l'AS Rome permettant à la Lazio d'égaliser.[11]

Finalement, Paul Gascoigne n'arrive pas à s'imposer en Italie. Il est plusieurs fois blessé avec notamment une fracture de la pommette en avril 1993 puis une blessure à la jambe qui l'empêche de jouer pendant quasiment toute la saison 1994-1995.[11]

Au total, Gascoigne joue 41 matchs officiels (en étant remplacé à 30 reprises) et marque 6 buts avec la Lazio.[10]

Rangers FC (1995-1998)[modifier | modifier le code]

Le recruteur des Rangers va jusqu'au porche de la résidence de Gascoigne pour le convaincre de rejoindre le club. Le joueur est officiellement recruté quelques jours plus tard pour 4,3 millions de Livres, un record pour le club.[12]

Gascoigne porte le numéro 8 et passe 2 ans et demi à Glasgow. Il est associé au milieu de terrain à Jörg Albertz, Alec Cleland, Ian Ferguson. Il fait partie de l'équipe qui remporte les 8ème et 9ème titres de champions consécutifs du Rangers FC.[12]

Il se distingua par ses frasques dans la presse à scandale écossaise. En effet, peu de temps après son arrivée aux Rangers, Paul Gascoigne est interpellé pour coups et blessures dans un hôtel de la ville. Il aurait battu sa compagne après une violente altercation avec cette dernière, sous l'effet de l'alcool.

Gazza garde un bon souvenir de son passage chez les Teddy Bears, il déclare à ce propos en 2019 : "Quand Walter Smith voulait me faire signer avec les Rangers, il m'a demandé ce qui me manquait le plus dans mon jeu, je lui ai répondu "sourire", il m'a dit que j'avais raison et que les Rangers allait remettre ce sourire sur mon visage - il disait vrai".[12]

Retour en Angleterre et expérience chinoise (1998-2004)[modifier | modifier le code]

Parcours en sélection[modifier | modifier le code]

Après-carrière[modifier | modifier le code]

En 2013, un de ses anciens coéquipiers, Gary Mabbutt, annonce que Gascoigne, encore en proie à des problèmes d'alcoolisme, a été hospitalisé dans une clinique américaine pour une désintoxication puis transféré en soins intensifs[13].

Il vit aujourd'hui à Bournemouth dans le sud de l'Angleterre[14]. Le jeudi , la presse anglaise annonce le retour de Paul Gascoigne. L'ancien international anglais s'est engagé avec le club du FC Abbey, qui évolue en quatrième division de la Bounemouth Sunday League, un championnat local.

Le , Paul Gascoigne remporte son procès contre le groupe de presse britannique Mirror qui l'avait placé sur écoute téléphonique pour dénicher des scoops sur sa vie privée. Il reçoit ainsi un dédommagement de 188 500 livres (265 000 €)[15].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

  • Paul Gascoigne épousa sa petite amie Sheryl en 1996 et vécut avec elle pendant 6 ans[16]. Il admit plus tard l'avoir battue sous l'effet de l'alcool. Sheryl entama une procédure de divorce en 1999 et obtint gain de cause[17]. De cette union, il eut un fils Regan[18].
  • Selon certains tabloïds, il aurait eu une liaison discrète avec la chanteuse Sara Dallin, du groupe Bananarama, en 2004 lors d'un séjour en Espagne à Marbella. La chanteuse nia toute relation avec lui[19],[20],[21],[22],[23].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

   

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles[24]
Saison Club Ligue Championnat Coupes Europe Angleterre Total
Matchs Buts Matchs Buts Type Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts
1984-1985 Newcastle Utd PL 2 0 - - - - - - - 2 0
1985-1986 Newcastle Utd PL 31 9 4 0 - - - - - 35 9
1986-1987 Newcastle Utd PL 24 5 2 0 - - - - - 27 5
1987-1988 Newcastle Utd PL 35 7 6 4 - - - - - 41 11
Sous-total 93 21 12 4 - - - - - 105 25
1988-1989 Tottenham Hotspur PL 32 6 5 1 - - - 5 1 42 8
1989-1990 Tottenham Hotspur PL 34 6 4 1 - - - 12 1 50 8
1990-1991 Tottenham Hotspur PL 26 7 11 12 - - - 3 0 40 19
1991-1992 Tottenham Hotspur PL - - - - - - - - - 0 0
Sous-total 92 19 20 14 - - - 20 2 132 35
1992-1993 Lazio Rome Série A 22 4 - - - - - 7 3 29 7
1993-1994 Lazio Rome Série A 17 2 - - - - - 2 1 19 3
1994-1995 Lazio Rome Série A 4 0 - - - - - 3 0 7 0
Sous-total 43 6 - - - - - 12 4 55 10
1995-1996 Rangers FC SPL 28 14 7 4 C1 7 1 11 2 53 21
1996-1997 Rangers FC SPL 26 13 5 3 C1 3 1 8 1 42 18
1997-1998 Rangers FC SPL 20 3 3 0 C1+C3 3 + 2 0 + 0 3 1 31 4
Sous-total 74 30 15 7 - 15 2 22 4 126 43
1997-1998 Middlesbrough D2 7 0 1 0 - - - 3 0 11 0
1998-1999 Middlesbrough PL 26 3 3 0 - - - - - 29 3
1999-2000 Middlesbrough PL 8 1 3 0 - - - - - 11 1
Sous-total 41 4 7 0 - - - 3 0 51 4
2000-2001 Everton FC PL 14 0 1 0 - - - - - 15 0
2001-2002 Everton FC PL 18 1 5 0 - - - - - 23 1
2001-2002 Burnley FC D2 6 0 - - - - - - - 6 0
2003 Gansu Tianma Ligue Jia 4 2 - - - - - - - 4 2
2004-2005 Boston United D3 4 0 1 0 - - - - - 5 0
Sous-total 46 3 7 0 - - - - - 53 3
Total 388 83 61 25 - 15 2 57 10 521 120


Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Date Lieu Adversaire Évolution du score Résultat Compétition
1 Wembley Stadium, Londres, Angleterre Albanie 5 - 0 5 - 0 Éliminatoire Coupe du monde 1990
2 Wembley Stadium, Londres, Angleterre Tchécoslovaquie 4 - 2 4 - 2 Match amical
3 Wembley Stadium, Londres, Angleterre Turquie 1 - 0 4 - 0 Éliminatoire Coupe du monde 1994
4 Wembley Stadium, Londres, Angleterre Turquie 4 - 0 4 - 0 Éliminatoire Coupe du monde 1994
5 Stade olympique Atatürk, Istanbul, Turquie Turquie 2 - 0 2 - 0 Éliminatoire Coupe du monde 1994
6 Wembley Stadium, Londres, Angleterre Pologne 2 - 0 3 - 0 Éliminatoire Coupe du monde 1994
7 Stade des ouvriers, Pékin, Chine Chine 3 - 0 3 - 0 Match amical
8 Wembley Stadium, Londres, Angleterre Écosse 2 - 0 2 - 0 Euro 1996
9 Stadionul Republican, Chișinău, Moldavie Moldavie 2 - 0 3 - 0 Éliminatoire Coupe du monde 1998
10 Wembley Stadium, Londres, Angleterre Moldavie 3 - 0 4 - 0 Éliminatoire Coupe du monde 1998

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Paul John Gascoigne". englandfootballonline.com. Retrieved 5 October 2014.
  2. (en) « Heroes: Paul Gascoigne », Newcastle United F.C.
  3. (en) Paul Gascoigne, Gazza : My Story, Londres, Headline Publishing, , 320 p. (ISBN 0-7472-7118-6), p. 11-13.
  4. (en) Neil Cameron, « Gazza: A life of genius, sadness and tragedy as we hope for Paul Gascoigne's recovery », sur ChronicleLive, (consulté le )
  5. pp 31-54.
  6. (en) Alex Ferguson, Managing My Life, Londres, Hodder and Stoughton, , p. 264-265.
  7. (en) Oliver Pickup, « Paul Gascoigne: My regret over snubbing Manchester United move », mirror.co.uk (consulté le ).
  8. (en) « Profile », Guardian, (consulté le ).
  9. (en) Brian Wheeler, « Election countdown – 1990s style », BBC News, .
  10. a et b (en-GB) Luca Hodges-Ramon, « The Roman tragicomedy of Paul Gascoigne at Lazio », sur These Football Times, (consulté le )
  11. a et b « CALCIOSTORY : Paul Gascoigne, un geordie à Rome », sur Calciomio, (consulté le )
  12. a b et c (en) « Paul Gascoigne at Rangers: When Gazza moved to Scotland », sur Sky Sports (consulté le )
  13. « Paul Gascoigne transféré en soins intensifs » sur lemonde.fr, 10 février 2013.
  14. Alexandre Roos, « Looking for Gazza : Mais qui es-tu aul Gascoigne ? », L'Équipe Explore,‎ (lire en ligne)
  15. « Paul Gascoigne gagne un pactole en justice » (consulté le ).
  16. "England Soccer Star Paul Gascoigne Marries". Reuters. 1 July 1996. Retrieved 5 October 2014.
  17. "Gazza in '£1m divorce deal'". BBC News. 4 February 1999.
  18. Corbett, James (24 February 2008). "Likely lad of too many own goals". The Observer. London.
  19. Free Library.com - https://www.thefreelibrary.com/GAZZA%3A+I%27M+GOING+BANANAS%3B+GR8+SHOWBIZ+EXCLUSIVE+He+falls+for...-a0123546921
  20. Chroniclelive - 2004
  21. Digitalspy 24/10/2004 - https://www.digitalspy.com/showbiz/a16530/gazza-dates-bananarama-star/
  22. The Newspapers Handbook De Richard Keeble, Ian Reeves - p.121
  23. Nathan Jones, You've Been Gone Too Long - OoCities - http://www.oocities.org/collegepark/Union/6146/press2005.html
  24. « Fiche de Paul Gascoigne », sur footballdatabase.eu

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Paul Gascoigne, Gazza : My Story, Headline, (1re éd. 2004), 544 p. (ISBN 978-0-7472-6818-5)
  • (en) Graham Betts, England Player by Player, Green Umbrella Publishing, , 276 p. (ISBN 1-905009-63-1), p. 107
  • (en) Bob Ferrier et Robert McElroy, Rangers Player by Player, Londres, Hamlyn, , 3e éd., 200 p. (ISBN 0-600-59495-5), p. 178

Liens externes[modifier | modifier le code]