Paul Garcet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le catholicisme image illustrant une personnalité image illustrant belge
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme et une personnalité belge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Paul Garcet, né le à Koekelberg en Belgique et mort le à Dachau, a fondé, notamment avec l’abbé Joseph Cardijn, la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) en 1925, une association qui œuvre à l’insertion des jeunes ouvriers dans la société.

Parcours[modifier | modifier le code]

Il a fait l’essentiel de sa carrière dans le Mouvement ouvrier chrétien, fondateur avec Joseph Cardijn et Fernand Tonnet de la JOC, où il s’est occupé pendant longtemps d’orientation professionnelle de jeunes avant de devenir, en 1935, le directeur administratif du journal La Cité nouvelle. Il est mort en captivité à Dachau le .

Hommage[modifier | modifier le code]

En souvenir de son illustre conseiller communal catholique, la commune de Jette lui a dédié un petit parc urbain situé au centre de son noyau commercial, le parc Paul Garcet.

Voir aussi[modifier | modifier le code]