Paul Ernest Jablonski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Ernest Jablonski, né le à Berlin[1] et mort le à Francfort-sur-l'Oder[2], est un théologien protestant et un orientaliste prussien, membre de l'Académie royale des sciences de Prusse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Ernest Jablonski est le fils du prédicateur Daniel Ernst Jablonski (1660–1741). Il a étudié à Berlin au lycée Joachimsthal puis à la faculté de théologie de l'université de Francfort-sur-l'Oder, études qu'il a ensuite poursuivi à Berlin. En 1714, il publie Disquisitio de lingua Lycaonica. Jusqu'en 1720, il voyage à travers plusieurs pays, Allemagne, Pays-Bas, Angleterre et France. Durant une courte période, il est engagé en tant que pasteur de la paroisse de Liebenberg, une localité du Brandebourg aujourd'hui intégrée dans la commune du Löwenberger Land. En 1721, il devient professeur de philologie et professeur-assistant de théologie à Francfort-sur-l'Oder, il poursuit en même temps ses prédications. Il achève ses études en 1727 et devient professeur de théologie à part entière. Il cesse ses activités de prédicateur en 1741.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Disquisitio de lingua Lycaonica (1714)
  • Remphah Aegyptiorum deus ab Israelitis in deserto cultus (1731)
  • Pantheon Aegyptiorum s. de diis eorum commentarius en 3 tomes (1750–1752)
  • De Memnone Graecorum et Aegyptiorum syntagmata 3 (1753)
  • Institutiones historiae christianae antiquioris (1754)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Gustav Moritz Redslob, « Jablonski, Paul Ernst », dans Allgemeine Deutsche Biographie, vol. 13, (lire en ligne), p. 526–527
  2. (pl) « 1767 », dans Wielka Encyklopedya Powszechna Ilustrowana, vol. 31-32 : Instygator do Joel Manuel, Varsovie, Jezierski, .

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]