Paul Desmarais (fils)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Desmarais et Desmarais.

Paul Desmarais (fils), O.C., O.Q., né le à Sudbury en Ontario au Canada, est l'un des deux fils de Paul Desmarais père, et est président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation depuis 1996.

Il est marié à Hélène Desmarais[1], présidente du conseil et chef de la direction du CEIM[2]. Ils ont 4 enfants : Paul, Alexandre, Nicolas, et Charles-Édouard.

Parcours[modifier | modifier le code]

Paul Desmarais étudie à l'Université McGill où il obtient un baccalauréat en commerce puis à l'Institut européen d'administration des affaires (INSEAD) à Fontainebleau en France, il obtient une maitrise en administration[3],[4].

Il commence par travailler à Warburg & Co. (en) à Londres, au Royaume-Uni, et à Standard Brands Incorporated à New York aux États-Unis avant de rejoindre Power Corporation en 1981.

Il participe à la création de la Financière Power en 1984 et est nommé président et chef de l’exploitation de 1986 à 1989, vice-président exécutif du conseil de 1989 à 1990, président exécutif du conseil de 1990 à mai 2005[5]; il est depuis co-président exécutif du conseil. En 1996, Paul Desmarais devient président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation.

Il compte dans son réseau de relations les journalistes Philippe Labro et Christine Ockrent, l’éditeur Olivier Orban, de même qu'Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

La famille Desmarais entretient aussi des relations avec les dynasties industrielles françaises Dassault, Peugeot et Rothschild, entre autres. De forts liens sont également établis avec la famille Frère[6].

Il possède un domaine au bord du lac Memphrémagog, près de Magog au Québec.

Fonctions et autres engagements professionnels[modifier | modifier le code]

  • Administrateur et membre du comité exécutif de plusieurs sociétés du Groupe Power en Amérique du Nord[3],[4] : Great-West Lifeco, la Great-West, Great-West Life & Annuity Insurance Company (États-Unis), la London Life, la Financière Canada-Vie, la Canada-Vie, Putnam Investments, LLC (États-Unis), la Société financière IGM, le Groupe Investors et la Financière Mackenzie.
  • Membre du Comité de direction de Power Corporation International ; Administrateur et Président délégué du Conseil du Groupe de Communications Square Victoria[4] ; Administrateur de Gesca[4] et de La Presse[4], de Power Communications[4], Président du Comité consultatif de Sagard Private Equity Partners (France)[5] ;
  • Il a été membre du Conseil consultatif sur l’économie auprès du ministre Joe Oliver au Canada ;
  • Il est président du bureau des gouverneurs du Forum économique international des Amériques[3] ; membre du Conseil canadien des affaires[8] ; membre du Conseil de la Fondation Trudeau jusqu'en 2011[3],[4].
Anciens mandats
  • Administrateur de Total de 2002 à 2017 ;
  • Administrateur de Lafarge SA (France) de 2008 à 2015 ;
  • Administrateur de GDF Suez (France) de 2008 à 2014 ;
  • Vice-président du conseil d'administration d'Imerys SA (France) de 1998 à 2008[4] ;
  • Membre du Conseil consultatif international du groupe La Poste (France)[4] ;
  • Administrateur de GWL Properties (Canada) jusqu'en 2007[4] ;
  • Membre du Conseil des Journaux Trans-Canada (Canada) (1996-2007)[4].

Activités philanthropiques[modifier | modifier le code]

M. Paul Desmarais, jr est impliqué dans Centraide du Grand Montréal, dont il a fondé le Cercle des Grands Donateurs en 1997; il a occupé le poste de président honoraire du cabinet des Grands Donateurs pendant de nombreuses années, jusqu'en 2017 [9]. Il est également l’un des présidents d’honneur de la Campagne "Plus mieux guérir" de la Fondation CHU Sainte-Justine. Cette campagne d'envergure vise à amasser 150 millions de dollars en dons d'ici 2018[10].

En 2014, M. Desmarais a participé à l’expédition à ski vers le pôle Nord magnétique organisée par l’organisme La Patrie gravée sur le cœur, l’œuvre caritative la plus importante dans le soutien des familles des militaires au Canada. Le but de cette expédition était de faire mieux connaître les traumatismes physiques et mentaux qui frappent encore les soldats canadiens[11].

M. Desmarais a été co-président de la campagne nationale de Conservation de la Nature Canada « Une Force pour la Nature » du 1er avril 2007 au 31 décembre 2012. La campagne nationale a permis de recueillir plus de 500 millions de $ et de protéger 752 000 acres (soit 300 000 hectares) d’habitats naturels à risque au Canada, abritant plus de 145 espèces en péril[12],[13].

Affaire Lafarge[modifier | modifier le code]

M. Desmarais s'est retrouvé impliqué dans l'enquête concernant le cimentier français Lafarge, qui aurait indirectement financé le groupe armé État islamique (EI) entre 2011 et 2014 pour maintenir ses activités en Syrie. Depuis l’ouverture de l'enquête, sept cadres de Lafarge ont été mis en examen en France, dont l’ancien PDG Bruno Lafont. M. Desmarais, administrateur de Lafarge, a été interrogé par la police belge dans le cadre de cette enquête. Selon une déclaration de Power Corporation, M. Desmarais « ne savait rien des allégations faisant l’objet de l'enquête […] avant leur publication en 2016 » et « continuera de coopérer pleinement » avec les enquêteurs[14].

Distinctions et décorations[modifier | modifier le code]

  • 1992: Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada[15]
  • 1994: L'insigne d'Officier de l'Ordre de la Couronne' en Belgique[15]
  • 2002: La Médaille du jubilé d'or de la Reine[16]
  • 2005: Le prix «Dirigeant de l'année» de l’Academy of International Business (AIB)[17]
  • 2005: Un hommage de La Chambre de commerce du Montréal métropolitain comme “Grands Montréalais”[18]
  • 2005: Officier de l'Ordre du Canada[15]
  • 2006: Doctorat honoris causa de l’Université Laval[3]
  • 2008: Doctorat honoris causa de l'Université de Montréal[3]
  • 2009: Officier de l’Ordre national du Québec[19]
  • 2012: La Médaille du jubilé de diamant de la Reine[16] et l'insigne de Chevalier de la Légion d’honneur en France[20]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martine Letarte, « «Une grande dame de Montréal» », Le Devoir,‎ (lire en ligne).
  2. http://www.ceim.org/
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Équipe de direction : Paul Desmarais, fils, powercorporation.com.
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Rapport annuel 2011 , lafarge.fr.
  5. a et b Gouvernement d'entreprise : Paul Desmarais, gdfsuez.beevirtua.com.
  6. Patrick Bonazza, « Dans la famille Frère, le fils », sur lepoint.fr, (consulté le 4 juin 2015).
  7. a et b « Restructuration et expansion », sur www.powercorporationhistory.com (consulté le 28 novembre 2017)
  8. « Conseil d'administration », sur thebusinesscouncil.ca, (consulté le 28 novembre 2017)
  9. http://www.centraide-mtl.org/fr/a-propos/benevoles-de-la-campagne/cabinet-des-grands-donateurs/
  10. http://www.fondation-sainte-justine.org/fr/fondation/campagne-plus-mieux-guerir/la-campagne
  11. https://www.youtube.com/watch?v=UXH_0gJnVuU
  12. http://www.natureconservancy.ca/en/what-we-do/a-force-for-nature-campaign/#.VcEQgWFzY5s
  13. « Power Corporation soutient Conservation de la nature Canada », sur www.powercorporationcommunity.com (consulté le 5 décembre 2017)
  14. « Paul Desmarais fils mêlé à une enquête sur le financement de groupes terroristes », sur ici.radio-canada.ca (consulté le 1er mai 2018)
  15. a, b et c https://www.insead.edu/about/leadership/paul-desmarais-jr
  16. a et b http://www.gg.ca/honours.aspx?ln=desmarais&pg=2
  17. https://aib.msu.edu/awards/executives.asp
  18. http://grandsmontrealais.ccmm.qc.ca/fr/26/
  19. http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/membres/resultats.asp?action=recherche&page=1&nom=desmarais&x=58&y=12
  20. http://forum-ameriques.org/montreal/edition-2018/bureau-des-gouverneurs/
  • L'Express International consacre sa Une à Paul Desmarais Jr, canoe.com, 29 juin 2007 [1]
  • Vacances du président : la piste canadienne, Le Figaro, 2 août 2007 [2]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]