Paul Delpech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delpech.
Paul Delpech
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Paul Delpech, seigneur de Chaumot (né en 1682, mort en 1751), est un noble français, conseiller du roi, receveur général des finances d'Auvergne et fermier général[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu du second mariage de Pierre Delpech (1642-1712), marquis de Méréville en 1709, régisseur de la Maison royale Saint-Louis de Saint-Cyr, avec Marie Bazanier, fille de Philippe, avocat au parlement de Paris, procureur audiencier de France. Pierre Delpech, originaire d'abord secrétaire des commandements du duc d'Orléans, puis protégé de Madame de Maintenon, financier fortuné et administrateur de biens, a accédé à la noblesse de robe et de finance[1].

Paul Delpech succède en 1712 à son père dans les charges de fermier général et de receveur général des finances d'Auvergne.

Il demeure à l'hôtel de Caumartin qu'il possède à Paris, puis achète en 1714 un lot au 8, place Vendôme où fait construire l'hôtel de Chaumot par Pierre Le Maître. Cet hôtel sera loué de 1754 à 1766 au Prince de Chimay, passera en 1771 dans la famille Le Pelletier de Saint-Fargeau, qui le loue en 1781 au Marquis de Marigny, frère de Madame de Pompadour

Il fait bâtir le clocher de l'église de Chaumot et en parraine la cloche en 1728[2]. En 1714, il fait reconstruire le grand château de Chaumot[3]. et construit la Machine hydraulique de Chaumot (Yonne).

Article détaillé : château de Chaumot.

Paul Delpech décède le 22 décembre 1751[3]. L'inventaire de ses biens donne lieu à un procès verbal relié en deux volumes in-folio de 1600 pages qui se trouvent à Clermont-Ferrand aux archives départementales[4].

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1712 Madeleine de Montchy, fille du fermier général Philippe de Montchy[1], d'où :

  • Louise, épouse en le 1740 François Fabien de Pechpeyrou[5]
  • Marie Madeleine, dame de Dixmont épouse de Paul Duplessis-Lelay[3]
  • Marie Jeanne Angélique (1724-1750)[1], épouse le 10 mars 1746 Jacques, marquis de Bréhant,
  • Une autre fille mariée au Comte de Guébriant[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Laurent Tahon von Rosen, Ducs de France: les 32 quartiers des ducs français : essai de généalogie et d'héraldique critique, Maisonneuve & Larose, (ISBN 270681652X, lire en ligne), p. 321, 405
  2. Notice no PM89000307, base Palissy, ministère français de la Culture
  3. a b et c Maurice Pignard-Péguet, Histoire de l'Yonne, Paris,
  4. Les Papiers Delpech. Anatole de Féligonde, Marcellin Boudet, Note sur le legs de M. le Marquis de Rochetulon fait aux archives du Puy-de-Dôme, RHA, 1881.
  5. Jean-Louis Dega
  6. Les Papiers Delpech, op. cit.