Paul Brenot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Brenot
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité

Paul Jacques Antide Brenot est un ingénieur français né le à Ruoms (Ardèche), et, mort le à Neuilly-sur-Seine[1]. Il s'est illustré dans le domaine de la radio naissante de la première moitié du XXe siècle et a été l'un des dirigeants de la Compagnie générale de la télégraphie sans fil (CSF) et de sa filiale la Société française radio-électrique (SFR).

Biographie[modifier | modifier le code]

Sorti de Polytechnique en 1903, Paul Brenot est intégré dans les services radio de l'armée française dirigés par le capitaine Ferrié. Il reste toute sa vie attaché à ce qu'il appelle la « Bande à Ferrié »[2]. En 1910, le capitaine Brenot expérimente l'émission radio à bord d'un avion Blériot puis d'un avion Farman [3].

Après la Première Guerre mondiale, il rejoint la Compagnie générale de la télégraphie sans fil (CSF) dirigée par son camarade de promotion Émile Girardeau et dont il devient plus ou moins le directeur technique. En 1945, après le départ de Girardeau, il devient également PDG de sa principale filiale, la Société française radio-électrique (SFR) et restera à ce poste jusqu'en 1951[2],[4] .

Dans les années trente, il joue un rôle de premier plan dans les syndicats patronaux de l'industrie électrique: Syndicat Professionnel des Industries Radioélectriques et Chambre Syndicale des Industries Radioélectriques[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Industrie de la radioélectricité, son importance, son évolution, ses besoins, son avenir; Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 1926
  • A la conquête des ondes, la T.S.F.; Plon, 1929
  • Un vieil hôtel du Marais du XIVe au XXe siècle, André Tournon, 1939
  • Le siècle de la T.S.F.; Éditions de Minuit, 1959
  • Législation applicable aux centrales thermiques; P. Morel et fils, 1963

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l'Ardèche, commune de Ruoms, acte de naissance no 28, année 1880 (avec mention marginale de décès) (consulté le 25 septembre 2014)
  2. a b et c Paul Brenot, Le siècle de la TSF, éditions de Minuit, 1959
  3. Vingt-cinq années de TSF, édité par la Société Française de radioélectricité, 1935
  4. Emmanuel de Chambost, La Radioélectricité en France sous l'Occupation : La Compagnie générale de télégraphie sans fil, enfance du groupe Thalès, Paris, L'Harmattan, , 250 p. (ISBN 978-2-336-00196-8, notice BnF no FRBNF42803002), p.210

Liens externes[modifier | modifier le code]