Paul Bonner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Bonner - Lucca Comics and Games 2018

Paul Bonner est un peintre et un illustrateur de science-fiction et de fantasy, connu pour ses illustrations de jeux de figurines chez Games Workshop, FASA et Rackham.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Bonner grandit en Angleterre, et commence très tôt à dessiner, stimulé par la découverte de Bilbo le Hobbit, des contes scandinaves, et d'illustrateurs comme Arthur Rackham. Il suit une formation en illustration pendant quatre ans dans une école d'art à Harrow, et entreprend ensuite une carrière d'illustrateur indépendant à Londres[1]. Après quelques tentatives dans l'illustration de livres pour la jeunesse, il est engagé par Games Workshop, qui lui offre un travail à Nottingham, où il réalise pendant quelques années des illustrations en noir et blanc. Il finit par quitter l'entreprise, frustré de ne pas avoir la possibilité de travailler en couleur. Il part alors s'installer à Copenhague, au Danemark. Il illustre ensuite l'univers de Mutant Chronicles, dans lequel il réalise de nombreuses illustrations, puis celui du jeu de rôle Shadowrun. Après la faillite des deux compagnies, il travaille à présent pour Riotminds et pour la société de jeux de figurines Rackham. Il réalise également, à partir de 2008, des illustrations pour le jeu de cartes à collectionner Magic : l'assemblée.

Paul Bonner réside actuellement à Copenhague, au Danemark.

Jeux illustrés par Paul Bonner[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

Paul Bonner est régulièrement publié dans la revue américaine annuelle Spectrum, depuis le n°7 en 2000.

Art book[modifier | modifier le code]

  • Au fin fond d'une forêt... L'art de Paul Bonner, Carabas, 2007, 176 p.