Paul Bonnecarrère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Bonnecarrère
Naissance
Décès (à 51 ans)
Paris
Activité principale
Distinctions
prix Ève Delacroix en 1969
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
littérature militaire

Œuvres principales

Par le sang versé. La Légion étrangère en Indochine

Paul Bonnecarrère est un écrivain et journaliste français, né le 1925 à Paris, et mort le dans cette même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Engagé volontaire au 1er Régiment de chasseurs parachutistes en 1944, après guerre, Paul Bonnecarrère devient correspondant de guerre en Indochine, à Suez et en Algérie.

Au cours de ces campagnes, il vit au sein des troupes de choc et lie de solides amitiés qui l'amèneront à écrire deux ouvrages sur la Légion étrangère : Par le sang versé, Fayard, 1969, et La guerre cruelle, Fayard, 1972. Le premier recevra le prix Ève Delacroix en 1969 et fera de lui l'un des grands de la littérature militaire.

Famille[modifier | modifier le code]

Paul Bonnecarrère
 
 
Øle Hansen-Løve
 
Laurence Hansen-Løve
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sven LøveMia Hansen-Løve

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Par le sang versé, La Légion étrangère en Indochine, Fayard, 1968
  • Qui ose vaincra, les parachutistes de la France libre, Fayard, 1971
  • La Guerre cruelle, légionnaires en Algérie, Fayard, 1972
  • Rosebud, Fayard, 1973 (avec Joan Hemingway[1])
  • Douze légionnaires : d'après son feuilleton télévisé, Fayard, 1974
  • Ultimatum, Fayard, 1975
  • Le triangle d'or, Fayard, 1976
  • Une Victoire perdue, Fayard, 1978 (roman posthume)

Adaptation[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Petite-fille de l'écrivain Ernest Hemingway.

Liens externes[modifier | modifier le code]