Paul Berman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un journaliste image illustrant américain
image illustrant un écrivain image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un journaliste américain et un écrivain américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Paul Lawrence Berman, né en 1949, est un journaliste et essayiste américain[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1973, Berman obtient un Master of Arts en histoire américaine de l'Université Columbia Il est éditeur et contributeur de la The New Republic et membre du comité éditorial de Dissent.

Il a été bénéficiaire du prix MacArthur et de la bourse Guggenheim. Il a enseigné à l'université de Californie à Irvine et écrivain distingué résident à l'université de New York[2]. Il est aussi éditeur consultant pour Fathom: For a deeper understanding of Israel and the region[3].

Thèses[modifier | modifier le code]

Dans son livre, (les habits neufs de la terreur), il définit le totalitarisme comme une politique de mobilisation des masses au service d'objectifs inaccessibles au nom d'entités transpersonnelles comme la classe sociale, l'État ou la communauté religieuse finissant toujours en bains de sang et dans l'autodestruction[4].

Berman distingue l'ancienne religion de l'Islam et le mouvement politique de l'islamisme radical. En juillet 2010, il écrit dans le Wall Street Journal que l'Islamisme est une tendance politique moderne qui s'est développée dans un esprit d'harmonie fraternelle avec les fascistes de l'Europe dans les années 1930 et 1940[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Paul Berman, Il n’y a pas de causes sociales au djihadisme, Le Monde,

Livres traduits en français[modifier | modifier le code]

  • Paul Berman (trad. Richard Robert, préf. Pascal Bruckner), Les habits neufs de la terreur [« Terror and Liberalism »], Hachette, , 274 p. (ISBN 9782012357259)
  • Paul Berman (trad. Philippe Rouard), Cours vite camarade !: La génération 68 et le pouvoir [« A Tale of Two Utopias: The Political Journey of the Generation of 1968 »], Denoël, , 288 p. (ISBN 978-2207258460)

Livres en anglais[modifier | modifier le code]

  • (en) Paul Berman (ed.), Quotations from the Anarchists, Praeger Publishers,
  • (en) Paul Berman, A Tale of Two Utopias: The Political Journey of the Generation of 1968, W W Norton & Company, (ISBN 0-393-03927-7)
  • (en) Paul Berman, Terror and Liberalism, W W Norton & Company, (ISBN 0-393-05775-5)
  • (en) Paul Berman, Power and the Idealists: Or, The Passion of Joschka Fischer, and its Aftermath, Soft Skull Press, (ISBN 1-932360-91-3)
  • (en) Paul Berman, The Flight of the Intellectuals, Melville House Publishing, (ISBN 978-1-933633-51-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Paul Berman », American Academy in Berlin (consulté le 1er décembre 2015)
  2. (en) « Published Works », Arthur L. Carter Journalism Institute (consulté le 1er décembre 2015)
  3. (en) « Editorial Team », Fathom (consulté le 1er décembre 2015)
  4. Horizons et débats, 8 mars 2010, N°9, le nihilisme écologique, par Edgard L. Gârtner, p.3
  5. Paul Berman, « What You Can't Say About Islamism », Wall Street Journal, July 10, 2010,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]