Paul Baize

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paul Achille‐Ariel Baize ( à Paris à Laval)[1],[2] était un pédiatre français et un astronome amateur spécialisé dans l'observation des étoiles doubles[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un médecin originaire de Normandie, il est élève au lycée de Coutances avant de suivre les mêmes études que son père et de devenir pédiatre. Docteur en médecine en 1931[3], chef de clinique en 1932 puis assistant des hôpitaux en 1934, il poursuivit sa carrière professionnelle tant comme professeur à l’école de puériculture qu’à l’hospice des enfants assistés et dans un cabinet en libéral. Professeur à l'hôpital des enfants malades, il publie de nombreuses communications médicales.

Il débute ses observations des étoiles doubles en 1925. Entre 1933 et 1971, il est autorisé à observer depuis l'Observatoire de Paris. Il fait 20 044 mesures sur 47 ans. En 1946, il publie avec Lucien Romani dans Les Annales d'astrophysique. À partir de 1954, il publie régulièrement dans les circulaires de la commission n°26 de l'Union astronomique internationale; sa dernière contribution est envoyée en 1993, à l'âge de 92 ans. Ces travaux scientifiques permirent entre autres observations de calculer, en fonction de leur luminosité, la masse des étoiles et de vérifier l’universalité de la loi de Newton. Il se retire à Gouville-sur-Mer (Manche) en 1971.

Hommages et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « French astronomers, visual double stars and the double stars working group of the Société Astronomique de France » (consulté le 18 octobre 2015)
  2. a et b (en) Virginia Trimble, Thomas R. Williams, Katherine Bracher, Richard Jarrell, Jordan D. Marché,F. Jamil Ragep, « Biographical Encyclopedia of Astronomers » (consulté le 18 octobre 2015)]
  3. http://adsabs.harvard.edu/full/1996C%26T...112..119D
  4. http://www.gouville-sur-mer.fr/crbst_18.html
  5. (en) Caractéristiques et simulation d'orbite de 1591 sur la page Small-Body Database du JPL. [java]
  6. Sauval, J., « La contribution des astronomes amateurs à l'astronomie. », (consulté le 18 octobre 2015)
  7. http://adsabs.harvard.edu/full/1950LAstr..64..496.