Paul Bader

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Paul Bader (général))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bader.
Paul Bader
General der Artillerie Paul Bader assis à son bureau, avec une carte. Photo dédicacée manuscrite de l'été 1941
General der Artillerie Paul Bader assis à son bureau, avec une carte. Photo dédicacée manuscrite de l'été 1941

Naissance 20 juillet 1883
Lahr
Décès 28 février 1971 (à 87 ans)
Emmendingen
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Artillerie
Années de service 1903 – 1944
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 2. Infanterie-Division (mot.)
3. Infanterie-Division (mot.)
Höheres Kommando z.b.V. LXV.
XXI. Gebirgs-Armeekorps
Distinctions Croix de fer
Croix allemande

Paul Bader (20 juillet 1883 à Lahr - 28 février 1971 à Emmendingen) est un General der Artillerie allemand qui a servi au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Bader entre dans l'armée le 1er octobre 1903 en tant que Fahnenjunker dans le 4. Badische Feldartillerie-Regiment Nr. 66 dans sa ville natale. Là, le 19 février 1905, il est nommé Fähnrich (sous-lieutenant) et le 21 mai 1906, il est promu au grade de Leutnant (lieutenant). Du 1er avril 1912 au 15 août 1912, il sert comme Adjudant dans le premier bataillon de son régiment. En octobre 1912, il est nommé adjudant-major du 3. Ober-Elsässischen Feldartillerie-Regiment Nr. 80 (3e compagnie du Régiment d'artillerie de campagne de Haute-Alsace n ° 80) à Colmar. Là, il est promu le 20 novembre 1913 au grade de Oberleutnant (premier lieutenant).

Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale et la mobilisation, le régiment de Bader est déployé sur le front occidental. Promu Hauptmann (capitaine) le 18 avril 1915, il est adjoint au commandant de la 39e Brigade d'artillerie de campagne à partir du 12 octobre 1915.

Après la guerre, il sert dans la Reichswehr et du 1er avril 1933 au 30 septembre 1934 comme commandant du 5e Régiment d'artillerie et plus tard dans la Wehrmacht.

Comme Generalleutnant, il mène pendant la Seconde Guerre mondiale, la 2. Infanterie-Division (mot.) dans la campagne de Pologne, puis dans la Bataille de la forêt de Tuchola et dans la Bataille de France.
En juillet 1941, promu General der Artillerie et commandant militaire de la Serbie occupée, il ordonne le « déclenchement immédiat de la lutte contre les attaques des gangs communistes terroristes » (expression recouvrant les Partisans communistes et les Tchetniks monarchistes). Le 4 octobre de cette année, il reçoit l'ordre du Generalfeldmarschall Wilhelm List de combattre les groupes de résistance de prendre les camps de transit en otage, et de tirer si nécessaire sur les otages[1]. Du 25 août 1943 au 10 octobre 1943, Paul Bader commande le XXI. Gebirgs-Armeekorps puis il est mis dans la Réserve. Il se retire du service le 31 mars 1944.

Bader a vécu après la guerre à Emmendingen. Lors d'une audience du 3 janvier 1964, il affirme de n'avoir rien su d'otages utilisés par les forces armées ou militaires[2].

Décorations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernst Klee: Das Personenlexikon zum Dritten Reich. Wer war was vor und nach 1945. Fischer Taschenbuch Verlag, Zweite aktualisierte Auflage, Frankfurt am Main 2005, p. 24, avec Bezug auf Quelle 503 ARZ 54/66 BAL, p. 76.
  2. Cité par Ernst Klee: Das Personenlexikon zum Dritten Reich, p. 24.
  3. a, b, c et d (de) Rangliste des Deutschen Reichsheeres, Berlin, Mittler & Sohn Verlag, p. 119
  4. (de) Klaus D. Patzwall et Veit Scherzer, Das Deutsche Kreuz 1941-1945, Geschichte und Inhaber Band II, Norderstedt, Verlag Klaus D. Patzwall,‎ 2001 (ISBN 3-931533-45-X), p. 21.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Dermot Bradley, Karl-Friedrich Hildebrand et Markus Rövekamp, Die Generale des Heeres 1921-1945, Band 2 v. Blanckensee-v. Czettritz und Neuhauß, Osnabrück, Biblio Verlag,‎ 1993 (ISBN 3-7648-2424-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]