Paul-Louis Duparge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paul-Louis Duparge
Paul-Louis Duparge
Duparge assistant Poincaré qui décore Gouraud.

Naissance
Vincennes
Décès (à 82 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de division
Années de service 1868-1918
Commandement brigade de cavalerie du 13e Corps d'Armée
Conflits Guerre de 1870
Première Guerre mondiale
Distinctions Grand-officier de la Légion d'honneur

Paul-Louis Duparge, né à Vincennes (Val-de-Marne) le et mort à Paris (15e) le , est un général français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir passé son baccalauréat, ce fils d'un médecin militaire (médecin-major et officier de la légion d'honneur) intègre l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1868. Il en sort classé 89e sur 275 pour servir dans les Cuirassiers [1].

Jeune lieutenant, il fait ses premières armes en 1870-1871 contre l’Allemagne, puis dans l’armée de Versailles[1]. Il est nommé au grade de Chevalier de la Légion d'honneur le [2]. Après son passage à l’École de cavalerie, il est nommé « officier acheteur permanent » du dépôt de Caen (le quartier Lorge), donc responsable des dépôts de remonte (intendance de tout ce qui concerne la cavalerie) [1].

Un colonel juge ainsi le commandant Duparge en 1889 : « Très bel officier […] doué de toutes les qualités maîtresses qui font un vrai chef de cavalerie. Ferme sans être raide avec ses Inférieurs (sic pour la majuscule), soumis avec ses Chefs (re-sic), le modèle des époux, le meilleur des pères, je ne peux exprimer tout le bien que j’en pense », et il ajoute souhaiter « ardemment pour notre arme qu’il arrive haut et vite » [1].

Devenu colonel en 1897, il dirige la circonscription de remonte de Caen. Promu général de brigade le 28 décembre 1900, il commande la brigade de cavalerie du 13e corps d'armée et les subdivisions de Roanne et de Montluçon [1].

Duparge acquiert le grade de général de division le 30 mars 1904, et achève sa carrière militaire comme inspecteur général permanent de remonte et membre du Comité technique de cavalerie. Il accède au grade de Commandeur de la Légion d'honneur le [2]. Placé en section de réserve le , il accède le 11 août, au tout début de la Première Guerre mondiale, au poste de secrétaire général militaire de Raymond Poincaré en « raison de ses excellents services », et s’entoure de « vieux officiers », amis de longue date. L’équipe emmenée par le général Duparge, grand officier de la Légion d’honneur, demeure inchangée pendant toute la durée du conflit (août 1914-fin 1918) [1].

Après la Première Guerre mondiale, Paul-Louis Duparge réside à Paris, où il meurt en 1931 [1].

Hommages[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, une rue de Caen reçut le nom de rue Général Duparge [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Rosemonde Sanson, « L’entourage de Raymond Poincaré, président de la République (février 1913-février 1920) », Histoire@Politique. Politique, culture, société, No 8, mai-août 2009.
  2. a et b Dossier de Légion d'honneur du général Duparge.
  3. Les 50.000 adresses du Calvados et Annuaire Administratif Réunis, Caen, 1964, p. 422a.

Liens externes[modifier | modifier le code]