Paul-Gustave Froment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul-Gustave Froment
Froment.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Père-Lachaise - Division 1 - Froment 01.jpg
Vue de la sépulture.

Paul-Gustave Froment, né à Paris le et mort à Paris le , est un inventeur et mécanicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève du lycée Louis-le-Grand puis de l'École polytechnique, Paul-Gustave Froment travailla, entre autres, sur le télégraphe à signaux écrits et à clavier, le métier à tisser, l'appareil d'imprimerie Hughes, les moteurs électriques, et avec Léon Foucault sur le gyroscope. Il a aussi fabriqué le pendule de ce dernier.

Il collabora notamment avec Arago, Pouillet, Fizeau, Desains, Lissajous.

En 1857, il reçoit une mention dans le cadre du prix Volta (en) (non attribué cette année-là)[1].

Il eut pour assistant, dans son atelier, le jeune Eugène Ducretet[2].

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (1re division)[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Maindron, Les fondations de prix à l'Académie des sciences : les lauréats de l'Académie, 1714-1880, Paris, Gauthier-Villars, 1881, tome 1, pp. 131–133.
  2. « Cote LH/828/19 », base Léonore, ministère français de la Culture.
  3. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 164

Liens externes[modifier | modifier le code]