Paul-André Eschbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul André Jean Eschbach
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
École de Concarneau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Paul André Jean Eschbach, né à Paris le où il est mort le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Jean-Paul Laurens et de Pharaon de Winter, il peint des portraits jusqu'en 1920 puis se consacre ensuite aux marines et aux paysages. Il expose au Salon des artistes français dès 1903, année où il présente un portrait d'homme et y remporte en 1907 une médaille d'argent avec la toile Après la partie (Musée des beaux-arts de Cambrai). En 1909, il y présente la toile Leur fils, en 1912 Prière à Notre-Dame des Flots (prix Poirson) ; en 1913 L'Homme au chien, portrait du peintre Hubert ; en 1920 Histoire vécue (Petit-Palais, médaille d'or). Il prend part aussi à de nombreuses galeries d'art dont annuellement à la Galerie Montsallut de Lille et expose à, entre autres, Roubaix, Douai, Mulhouse et Nantes[1].

Hors concours au Salon des artistes français, il se spécialise dans les paysages avec effets de neige et propose au Salon de 1926 Environ de Dijon ; en 1927 Port de Concarneau ; en 1928 Les Thoniers blancs et Le Vieux pont et en 1929 Bateaux au repos et Eglise de Ramoulu[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 471-472

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]