Patrick deWitt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Patrick deWitt
Description de cette image, également commentée ci-après
Patrick deWitt (2018)
Naissance (47 ans)
Île de Vancouver, Drapeau du Canada Canada
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais canadien

Œuvres principales

  • Les Frères Sisters

Patrick deWitt, né le à Sidney, sur l’Île de Vancouver, en Colombie-Britannique, est un écrivain, nouvelliste et scénariste canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Vancouver, Patrick deWitt commence à écrire très jeune, avant même d'avoir fini ses études secondaires, en s'inspirant de son milieux de travail et de ses amis notamment[1]. Il n'avait 12 ans lorsque son père lui remets sa collection de livres. Ce geste à déclenché une passion de plus en plus forte pour l'écriture et pour la vocation d'auteur[2]. « À 17 ans, donc, il prend conscience qu’écrire comme les auteurs qu’il admire peut lui procurer du bonheur. Pendant 10 ans, il accumule les boulots alimentaires et les voyages, tout en peaufinant son style — élégance de l’écriture, fluidité du récit, tout en essayant de se débarrasser de la conscience du geste d’écrire[2]. » écrira Éric Moreault dans un article du Soleil.

Lecteur de Robert Walser, Thomas Bernhard, des auteurs qui ne sont pas particulièrement légers, mais reconnus pour leurs humours noirs, Patrick deWitt semble vouloir en faire de même. « J’éprouve une espèce de compulsion à raconter des histoires sombres, reconnaît-il. Et à l’évidence, j’ai une fascination pour les personnages d’anormaux[3]. » Plusieurs comparent son style à celui d'un Wes Anderson, notamment pour son humour mêlé à des sujets difficiles et parfois sombres.

Pour lui, l'écriture consiste à se confier à une sorte « d'ami imaginaire »[3].

Il reçoit le prix du Gouverneur général : romans et nouvelles de langue anglaise 2011 et le prix des libraires du Québec en 2013 pour Les Frères Sisters (The Sisters Brothers), paru en 2011[4].

En 2018, Jacques Audiard fait une adaptation cinématographique du roman Les Frères Sisters. Il reçoit notamment le Lion d'argent du meilleur réalisateur à la Mostra de Venise en 2018[3]. D'ailleurs, Patrick deWitt considère le film de Audiard comme fidèle à son roman.

Aujourd'hui, Patrick deWitt vit à Portland[5], aux États-Unis.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Patrick deWitt | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le )
  2. a et b « Patrick deWitt, l'écrivain au long cours », sur Le Soleil, (consulté le )
  3. a b et c « Patrick deWitt, d’une excentricité à l’autre », sur Le Devoir (consulté le )
  4. http://www.prixdeslibraires.qc.ca/_actualites/article/61
  5. Emilie Grangeray, « Le Portland de Patrick deWitt », sur Le Monde.fr, (consulté le )
  6. (en) Rebecca Barry, « Second-Person Soused », sur NYTimes.com, (consulté le )
  7. Didier Bazy, « Ablutions, Patrick deWitt », sur lacauselitteraire.fr, (consulté le )
  8. Eric Neuhoff, « L’Écriture au galop », sur Le Figaro, (consulté le )
  9. Alexandra Schwartzbrod, « Tueurs à gags », sur www.liberation.fr, (consulté le )
  10. (en-US) « 2011 Finalists », sur Scotiabank Giller Prize (consulté le )
  11. « Historique », sur historique.prixdeslibraires.qc.ca (consulté le )
  12. (en-US) « 2018 Finalists », sur Scotiabank Giller Prize (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]