Patrick Weiten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Weiten (homonymie).
Patrick Weiten
Illustration.
Patrick Weiten au Moselle Open 2017
Fonctions
Président du conseil général puis départemental de la Moselle
En fonction depuis le
(7 ans, 1 mois et 24 jours)
Élection 27 mars 2011
Réélection 2 avril 2015
Prédécesseur Philippe Leroy
Député de la 9e circonscription de la Moselle

(1 an, 2 mois et 4 jours)
Élection 17 juin 2012 (suppléant)
Législature XIVe
Groupe politique UDI
Prédécesseur Anne Grommerch
Successeur Isabelle Rauch
Premier vice-président du conseil régional du Grand Est
délégué à la Coopération territoriale et transfrontalière
En fonction depuis le

(3 mois et 28 jours)
Président Philippe Richert
Successeur Jean-Luc Bohl
Maire de Yutz
Successeur Philippe Slendzak
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Yutz (Moselle)
Nationalité française
Parti politique UDI-Parti radical puis
MRSL[1] (2017-)
Profession Ingénieur

Patrick Weiten, né le à Yutz (Moselle), est un homme politique français, président de la fédération UDI de la Moselle, coordinateur Grand-Est pour le Parti radical et Président du Conseil départemental de la Moselle depuis 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de fonctionnaire[modifier | modifier le code]

Patrick Weiten commence sa carrière en tant qu'agent à la mairie de Yutz, successivement comme technicien (1974-1984), ingénieur du génie urbain (1984-1986) et directeur des services techniques (1986-1992). Il rejoint ensuite la Société anonyme d’économie mixte (SAEM) Sodevam Nord Lorraine, dont il assure la direction de 1992 à 1994 puis la direction générale de 1995 à 2008, date à laquelle il prend ses fonctions de premier vice-président du conseil général de la Moselle. Patrick Weiten a assuré les fonctions de directeur au sein de la Société de construction de réseaux (CREL) de 1994 à 1998. Il est marié et père de deux filles.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Maire de Yutz à partir de juin 1995, il est réélu en 2001 et 2008. Premier vice-président de la communauté d'agglomération Portes de France-Thionville de 2004 à 2008, il en est le président de 2008 au 19 janvier 2016.

Élu conseiller général du canton d'Yutz en 1998, il est réélu en 2004 et 2011, année où il est élu président du conseil général de la Moselle. Touché par le cumul de mandats, il abandonne sa fonction de maire, mais devient premier adjoint de Yutz. En 2015, il est élu membre et président du conseil départemental. Il est aussi Président du syndicat mixte Moselle Fibre qui associe le Département et des EPCI de Moselle pour le déploiement de la Fibre Haut-Débit sur l'ensemble du territoire[2]. Il assure également la présidence de Moselle Agence Technique (MATEC), structure d'assistance technique aux petites communes. Enfin, il préside le Conseil d'Administration du Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Moselle (SDIS 57), qui regroupe les 633 sapeurs-pompiers professionnels, les 212 membres du service de santé, les 84 personnels administratifs et techniques spécialisés ainsi que les 4237 sapeurs-pompiers volontaires de Moselle[3].

Il est membre fondateur de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI), parti politique français du centre droit, fondé par Jean-Louis Borloo le 18 septembre 2012.

Le 4 janvier 2016, il est élu premier vice-président du Conseil régional du Grand Est, au côté de Philippe Richert. Le 19 janvier, il abandonne ses fonctions d'adjoint et de président de la communauté d'agglomération.

Le 16 avril 2016, il devient député UDI de la 9e circonscription de la Moselle[4], en remplacement d'Anne Grommerch, décédée. Touché de nouveau par le cumul de mandats, il abandonne son poste de vice-président à la région[5] dès le 2 mai suivant.

Patrick Weiten est membre de la commission Développement durable et aménagement du territoire, ainsi que des groupes d'amitié avec le Luxembourg et l'Allemagne.

Le 30 janvier 2017, Patrick Weiten annonce qu'il ne briguera pas un nouveau mandat aux prochaines législatives. Il entend ainsi conserver son poste de Président du Conseil Départemental de la Moselle.

Le 3 mars 2017, dans le cadre de l'affaire Fillon, il lâche le candidat LR François Fillon à l'élection présidentielle[6].

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]